Des parents responsables en attente de soutien

Si la majorité des parents accompagnent leurs enfants dans les usages d’internet, ils se sentent moins compétents que leur progéniture « digital native » pour naviguer sur le web. Ils sous-estiment les risques et restent fortement demandeurs d’information sur la protection numérique des jeunes.

Un besoin d’accompagnement des parents

La majorité des parents sont d’accord pour reconnaitre que « les avantages de l’internet l’emportent sur les risques ».

En Europe, 70% des parents aident leur enfant lorsqu’il a des difficultés à utiliser internet ; 69% parlent des risques avec lui ; 66%  l’interrogent sur ses activités en ligne ; 60% restent près de lui lorsqu’il surfe ; 25% utilisent des outils de contrôle parental (étude Net Children go mobile 2014). Au final, plus de deux parents sur trois exercent un contrôle actif sur les pratiques numériques de leur enfant. Pourtant la moitié des parents s’estiment moins compétents que leurs enfants pour naviguer sur internet. Ils attendent donc un accompagnement pour permettre à leurs enfants d’accéder aux avantages d’internet tout en les protégeant contre les risques.

 

Des risques parfois sous-estimés

Si les parents sont principalement préoccupés par l’équilibre des activités en ligne/hors-ligne et donc par le temps passé par leur enfant devant un écran, ils éprouvent également des craintes. Ils redoutent que leur enfant :

  • soit victime d’intimidation en ligne (27%)
  • divulgue des informations personnelles à des personnes inappropriées (26%)
  • télécharge ou reçoive des virus ou logiciels malveillants (25%)
  • accède à des contenus inappropriés (17%).

 

Et pourtant, les parents restent assez nombreux à sous-estimer les risques avérés : 40% des parents dont les enfants ont vu des images à caractère sexuel en ligne et 56% des parents dont les enfants ont reçu des messages choquants, n’ont pas conscience de ces faits (étude EU Kids Online-octobre 2012).

 

De nouveaux défis avec la croissance des usages mobiles d’internet

Déjà 10% des parents ont vu leur facture s’alourdir parce que leur enfant avait fait des achats en ligne non autorisés, au risque de divulguer des données personnelles (étude Net Children go mobile février 2014).
L’accompagnement des 9-12 ans aux bons usages de l’internet mobile (désactivation des données de géolocalisation, blocage des achats multimédia) est un nouvel enjeu.