l’entrepreneur africain, au cœur de la révolution numérique

Entreprendre en Afrique, ça n’est pas simple : manque de financements, obstacles bureaucratiques, mauvaise image de l’entrepreneuriat qui est souvent vu comme une prise de risques excessive… Et demande beaucoup de courage. Les startupeurs africains, en décidant de relever des défis pour améliorer la vie de leurs concitoyens, montrent aujourd’hui l’exemple. Et leurs success stories inspirent la jeunesse et notamment les jeunes diplômés togolais, béninois ou encore ivoiriens. Des talents qui se lancent chaque jour dans l’aventure entrepreneuriale, loin des idées reçues et du qu’en-dira-t-on. Mais qui ont besoin d’accompagnement et de coaching. Un rôle stratégique que les incubateurs remplissent chaque jour, au contact du terrain.

Malgré les nombreux obstacles, la révolution numérique africaine est déjà bel et bien en marche. Car il est inutile de le nier : des contraintes en Afrique, oui il y en a. Mauvaise qualité des infrastructures dans les transports, dans la santé, dans l’éducation… Mais, c’est précisément parce que l'Afrique concentre de nombreux problèmes que c'est le continent des opportunités et de la créativité ! Et les startups africaines, confrontées aux problèmes du terrain, sont en première ligne pour innover, créer et apporter des réponses concrètes, grâce aux numérique. Un entrepreneuriat de solutions en quelque sorte : le génie entrepreneurial africain, pour le résumer en quelque mots, c’est d’avoir compensé le manque d’infrastructures par et grâce au numérique !

des applications pour améliorer la vie, au quotidien

Ici, pas de gadgets, le digital et les nouvelles technologies doivent répondre efficacement aux difficultés du quotidien. Et les startupeurs africains s’y attellent sans relâche, tous les jours. C’est le cas par exemple en Côte d’Ivoire où une jeune startup a récemment développée une application, baptisée Taxi Tracker, qui permet de lutter efficacement contre l’insécurité dans les transports publics d’Abidjan. Citons aussi le cas du Sénégal avec Mlouma, une jeune pousse sénégalaise qui permet aux entrepreneurs agricoles vivant dans les zones rurales (par exemple en Casamance, région agricole située au Sud du pays) de vendre leurs productions aux meilleur prix et donc de mieux faire vivre leur famille. En Côte d’Ivoire, la startup abidjanaise OpenDjeliba propose aujourd’hui une solution mobile qui donne la possibilité aux habitants vivant dans les zones africaines reculées de rester informés même sans aucun accès à l’internet. Et aujourd’hui, c’est bien grâce aux applications mobiles et à la géolocalisation que de plus en plus de développeurs africains essaient courageusement de lutter contre la propagation de l’épidémie Ebola en Afrique de l’Ouest.

les incubateurs structurent les écosystèmes africains

Acteurs de plus en plus incontournables dans le paysage numérique africain, les incubateurs technologiques africains structurent les écosystèmes et entraînent les startups en les poussant à donner le meilleur d’elles-mêmes. Du Sénégal au Mali, du Ghana à la Côte d’Ivoire, chaque semaine un hub voit le jour sur le sol africain : un nouvel espace de coworking, un nouvel incubateur, un accélérateur… La Banque mondiale en dénombre une centaine sur l’ensemble du continent. Ce sont ces espaces dédiés à l’innovation qui stimulent, renforcent et participent à la diffusion de la culture entrepreneuriale. Et qui apportent conseils, coaching et parfois même facilitent l’accès au financement en faisant le lien avec des investisseurs privés, un réel besoin réclamé par les startupeurs africains, qui manquent aussi d’expérience. L’Afrique a besoin d’emplois à forte valeur ajoutée et donc de davantage d’entreprises innovantes. Les startups et les incubateurs, lorsqu’elles travaillent main dans la main, ont la capacité non seulement de créer de la richesse partagée mais aussi et surtout d’inspirer et d’entraîner. Entreprendre en Afrique, c’est aussi montrer l’exemple. Et aider son pays.

en savoir plus :

  1. le boom des incubateurs
  2. l’innovation dans les pays émergents


la dynamique des incubateurs en Afriquepar Orange

les jeunes pousses numériques incubées au CTIC Dakar


le CTIC Dakar, 3 ans plus tard


inauguration du CIPMEN, premier incubateur au Niger


startup weekend au Niger

en savoir plus