Les grands témoins

« La création de 7 à 8 000 emplois »

« Moselle Fibre a lancé une procédure de délégation de service public en vue de l’exploitation et de la commercialisation de son réseau Très Haut Débit en juillet 2015. Après consultation de plusieurs opérateurs, c’est l’offre d’Orange, conjuguant pertinence technique, attractivité économique et garanties juridiques solides, qui a été retenue. Le THD va permettre l’accès à internet d’un plus grand nombre de nos concitoyens, et le développement des usages dans de multiples domaines : la santé, le commerce et le tourisme, l’éducation, mais aussi la mise à disposition de données publiques ou le télétravail. Pour la Moselle, cela pourrait se traduire d’ici à 2020 par la création de 7 à 8 000 emplois durables, directs et indirects, irriguant l’ensemble de notre économie, et le développement d’entreprises locales, qui vont bénéficier d’une performance accrue de 15 % en moyenne grâce au THD. »

Patrick Weiten, Président du Conseil départemental de la Moselle

" Orange joue le jeu "

« Nous avons attribué à Orange ce nouveau marché pour la conception, la réalisation, l’exploitation et la maintenance (CREM) du réseau public très haut débit en fibre optique du Gers. Orange joue le jeu en termes de délais, mais aussi avec des partenaires locaux, des sous-traitants qui sont tous gersois, la création de filières dédiées aux métiers de la fibre dans le lycée et le CFA de Samatan. Orange consacre aussi un effort particulier à l’insertion professionnelle dans les chantiers et dans les phases d’étude de ce déploiement fibre optique. »

Romain Gabrielli, directeur de Gers Numérique

 " C’est un enjeu à la fois social, culturel et  économique "

« Le Département est là dans son rôle d’aménageur de proximité, dans une logique de solidarité. Parce que le numérique constitue un réel progrès collectif, il doit être accessible à tous. L’action du Département est indispensable pour déployer l’internet en dehors des grandes agglomérations. Pour les habitants, les entreprises et les territoires de Loire-Atlantique, la fibre est source de développement et de perspectives car elle permet la création de nouveaux usages et de nouveaux services. Cet investissement propulse notre département dans l’avenir ! »

Philippe Grosvalet, président du Conseil département de Loire-Atlantique

« Le Très Haut Débit contribue au désenclavement des territoires ruraux »

« Confiée à l’opérateur Orange, la première tranche du Réseau d’Initiative Publique Auvergne Très Haut Débit est opérationnelle depuis fin 2015. L’extension est en cours et environ 85 % de notre commune devrait être couverte à fin 2017. À l’instar des infrastructures routières et de transport, le Très Haut Débit participe au désenclavement des territoires ruraux. Il contribue à réduire la fracture numérique et renforce l’attractivité, tant industrielle que touristique ou commerciale, de la région. C’est également un atout indispensable si l’on veut accueillir de nouveaux habitants, notamment des familles avec enfants, pour redynamiser notre démographie. Nos établissements d’enseignement, par exemple, bénéficient désormais d’équipements et d’outils numériques autorisant la mise en place de pédagogies nouvelles, très interactives, en ateliers ou en groupes, auxquelles les élèves et professeurs adhèrent pleinement. »

Myriam Fougère, maire d’Ambert, conseillère régionale Auvergne

« Exploiter et commercialiser le RIP »

Quel est le rôle de cette filiale ?

Après mise en concurrence, les collectivités locales des quatre départements bretons – Côtes-d’Armor, Ille-et-Vilaine, Morbihan et Finistère et la Région Bretagne–, réunies au sein du Syndicat mixte Mégalis Bretagne, ont décidé de nous confier le soin d’exploiter et de commercialiser, pendant une durée de 17 ans, le réseau public de fibre optique dont elles assument la construction à l’échelle de la région.

Comment travaille-t-elle ?

THD Bretagne assure l’exploitation technique du réseau au fur et à mesure de sa construction, son fonctionnement 24h/24, 7j/7, la maintenance curative en cas d’incident et la maintenance préventive pour assurer un haut niveau de performance. Au fur et à mesure de sa construction, nous proposons l’usage de ce réseau breton, moyennant le paiement d’un droit d’utilisation, aux Fournisseurs d’Accès Internet, qui pourront ensuite faire une offre de services de fibre optique aux particuliers, professionnels et entreprises bretons. De notre côté, nous versons une redevance à Mégalis Bretagne. 600 000 logements, pour moitié en zone rurale et pour moitié en zone urbaine, seront raccordés à ce réseau en 2023.

Christophe Hervé, Directeur Général de Très Haut Débit Bretagne, filiale RIP d’Orange pour la Bretagne