Digital Single Market

Le 6 mai 2015, la Commission européenne a présenté sa stratégie de Marché Unique du Numérique (le Digital Single Market ou DSM).

Cette stratégie est essentielle pour la croissance européenne, la compétitivité et l’emploi. Les enjeux du numériques doivent être au cœur de l’action européenne et la stratégie du Marché Unique du Numérique traduit la volonté de la Commission d’œuvrer en ce sens.

Le positionnement de l’industrie numérique européenne est aujourd’hui menacé sur des marchés mondialisés. Il est pourtant crucial d'assurer dans les meilleurs délais la compétitivité du secteur, ce qui dépend d’une évolution substantielle de la politique européenne.

Orange partage l’analyse de la CE sur de nombreux sujets, notamment l’annonce d’une révision du paquet télécom ainsi que les étapes vers une gestion plus efficace et harmonisée du spectre de fréquences. C’est en énonçant des orientations politiques claires que la CE peut d’ores et déjà reconstruire la confiance des opérateurs et des investisseurs dans le futur de l’Europe du numérique, avant même que ne soient déployées les réformes structurelles indispensables, dont les modalités nécessitent plus de temps.

Orange attend de la CE qu'elle se définisse un niveau d’ambition à la mesure des enjeux rencontrés : une amélioration et un accroissement des investissements dans les infrastructures ainsi que la mise en place d’un cadre réglementaire révisé et équitable pour les services numériques. A ce titre, la Communication de la Commission sur la Stratégie du Marché Unique du Numérique énonce des orientations intéressantes sur le spectre et l’équité règlementaire dans la chaîne de valeur numérique.