Numériser l’Europe pour stimuler sa compétitivité

La 3e édition du « Rendez-Vous » d’Orange s’est tenue hier soir à Bruxelles et a permis de rassembler des représentants des institutions européennes et nationales, de différentes industries, ainsi que des startups et d'autres opérateurs de télécommunications. Intitulé « Numériser l’Europe pour être à la pointe  », cet événement a été l’occasion d’échanger sur les problématiques de compétitivité et de numérisation des différents secteurs d’activités en Europe.

Retour sur le « Rendez-Vous » d’Orange à Bruxelles

Au total, 173 représentants de l’écosystème numérique européen ont répondu présents à l'invitation de Stéphane Richard, Président Directeur Général du groupe Orange.

Faisant écho à l’initiative de la Commission européenne lancée en avril dernier pour numériser l’industrie européenne, ce dernier a déclaré «  que l’innovation ouverte et un marché moins fragmenté sont les conditions préalables à une Europe plus compétitive».

Retrouvez les temps forts de cet événement :

 

Le Vice-Premier ministre belge Alexander De Croo a rappelé lors de son intervention que le numérique crée davantage d’emplois qu’il n’en détruit, et que le développement des compétences est essentiel pour en tirer pleinement bénéfices.

Cet événement a également été l’occasion d’évoquer, au travers d’un panel de 5 intervenants, les solutions pour accélérer le processus de numérisation de l’économie européenne.

Pierre Louette, Directeur Général Délégué du groupe, a ainsi appelé à plus d’Europe et d’harmonisation pour accélérer la numérisation de l’économie tandis que la députée européenne K. Kallas a encouragé l’ensemble des entreprises européennes à inclure le numérique au cœur de leur stratégie.

Cette soirée s’est terminée par un cocktail au sein d’un espace accueillant plusieurs démonstrations de services innovants qui ont permis aux participants de s’immerger dans le futur des entreprises connectées.

Chacun a pu prendre la mesure du changement qui s’annonce: la transformation numérique redéfinit notre économie et nos industries. Quel que soit le secteur d’activité, c’est l’ensemble de la chaine de valeur qui doit être repensé.