Internet des objets : un coup d’accélérateur pour l’industrie européenne

L'Internet des objets (IdO) est un «écosystème» dans lequel des périphériques de tous types se connectent sans fil à des plateformes pour réaliser des tâches. De nouveaux traitements et de nouvelles fonctionnalités permettent alors de créer des services fondés sur les données transportées. L’IdO se réfère également à l'utilisation généralisée de capteurs de moins en moins coûteux. Les analystes du secteur estiment que le nombre d’objets connectés pourrait passer de 14 milliards aujourd’hui à 20 ou 100 milliards d'ici 2020.

L'IdO est déjà une réalité dans certaines industries, notamment dans la logistique et le transport. C’est également un tremplin pour le secteur manufacturier qui peut bénéficier des capteurs sensoriels et des capacités analytiques associées. Le secteur de la santé peut aussi bénéficier de dispositifs vestimentaires portables afin d’améliorer l'efficacité de ses services.
Dans le secteur privé, la concurrence joue un rôle majeur dans la diffusion de nouvelles technologies. D’une façon générale, l'IdO améliore les performances des services existants et réduit leurs coûts; son adoption est le reflet d’une normale recherche de compétitivité. Le secteur public nécessitera probablement une approche adaptée.
Le présent document met en évidence les principaux enjeux politiques et le rôle central des décideurs européens dans l’émergence de cet écosystème.

La position d'Orange