Internet pour tous

Avec l’arrivée des nouvelles technologies de l'information et de la communication et l'avènement de l'Internet, nous sommes de plus en plus nombreux à utiliser quotidiennement un ordinateur, Internet, les réseaux sociaux et l'e-mail, tant dans la vie professionnelle, que dans le cadre privé. Cette révolution des usages a un impact considérable dans le monde entier et sur nos vies.

Internet doit rester accessible à tous et rester l’affaire de tous

Orange défend un internet ouvert et viable pour tous : les consommateurs qui doivent pouvoir accéder à l'information et aux services de leur choix, et les fournisseurs d'application et de contenu qui souhaitent que tous les utilisateurs finaux puissent accéder à leurs services. Pour l’accès à Internet, la neutralité du net signifie un bon fonctionnement des réseaux pour tous. En particulier, ceci requiert une gestion de trafic, qui doit être non discriminatoire, et s’appliquer de la même façon aux mêmes services, qu’ils soient ou non offerts par le fournisseur d’accès.

Orange défend un internet géré par tous les acteurs

Pour Orange il est indispensable de développer une gouvernance de l’internet ouverte, transparente et multi-acteurs, pour permettre à la fois un exercice plein et entier des droits digitaux des citoyens et pour développer des pratiques commerciales profitables à tous.

Développer les usages numériques des enfants, tout en les protégeant

Internet étant aussi un outil essentiel pour les générations de demain, il est essentiel que ces générations puissent accéder aux ressources numériques, mais de manière sûre et responsable. Orange est un acteur actif de la protection des enfants et des adolescents et organise de nombreuses initiatives.

  • Sensibiliser pour promouvoir activement une utilisation responsable des technologies et d’internet,
  • organiser des formations à destination des parents, des enseignants et des enfants pour promouvoir les bons réflexes,
  • développer des outils de contrôle parental et des offres adaptées aux usages numériques des jeunes