la gouvernance de l’internet

Avec l’utilisation croissante des technologies IP dans les services et réseaux de télécommunications, la Gouvernance de l’Internet aborde de plus en plus de questions clés et cruciales pour les opérateurs et fournisseurs de services Internet.

Les enjeux, centrés initialement sur la question des adresses, se sont étendus aux aspects  du nommage.
Ce qui était à l’origine limité à des questions techniques, prend maintenant des dimensions juridiques, marketing, de communication, ou liées aux marques.

Le groupe Orange soutient le modèle de l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), qui est construit comme une entité privée dans laquelle les parties prenantes sont en mesure d’être représentées. Un tel fonctionnement est mieux adapté à la dynamique et aux particularités d’Internet que des modèles purement intergouvernementaux.
L’ICANN a obtenu des résultats significatifs sur différents dossiers tels que la gestion des adresses, y compris IPv6, la libéralisation des noms de domaines, et l’introduction des nouveaux gTLD (les nouveaux noms de domaines génériques), et l’amélioration de la place et du rôle des Gouvernements.

Pour  Orange, ce modèle peut encore être amélioré, notamment par une internationalisation accrue des responsabilités. L’Affirmation of Commitments, signé en 2009 entre le Ministère du Commerce américain et l’ICANN, offre un cadre pertinent pour discuter et mettre en œuvre certaines de ces améliorations, tout en maintenant l’approche multipartite.