Moderniser nos réseaux pour répondre à l’évolution des usages

Communiquer en instantané, visionner un film en streaming, jouer en ligne ou découvrir la réalité virtuelle sont des activités désormais quotidiennes qui nécessitent des débits croissants et une qualité de service optimale. Ces évolutions dans les usages amènent Orange à accélérer la modernisation de l’ensemble de ses réseaux.

Répondre aux besoins en haut débit des particuliers

Avec l’évolution des réseaux fixes vers la fibre optique, de nouveaux services et usages seront bientôt à portée de tous : la télévision en haute définition ou 4K, la vidéo à la demande et le streaming, la réalité virtuelle et bientôt la réalité augmentée. La navigation s’accélère, les temps de téléchargement diminuent et la connexion simultanée multi-écran devient très fluide. Grâce à la fibre, l’accès aux données stockées dans le Cloud est aussi rapide que depuis un disque dur local.

Faire converger les services de communication

L’optimisation des réseaux IP permet d’offrir aux utilisateurs des services interopérables et convergents sur un accès fixe ou mobile. Avec le haut débit tout-IP, TV haute définition et services de vidéo à la demande en streaming gagnent par exemple en qualité. Avec le VoWi-Fi (voix sur Wi-Fi), il devient possible d’émettre et de recevoir des appels via son numéro de mobile en étant connecté au Wi-Fi de son domicile ou d’un lieu public. La VoLTE (voix sur LTE/4G) permet des émissions d’appel plus rapides, une qualité audio améliorée et l’échange de données en simultané.

Vers le tout-IP

  • Fin 2018 : arrêt des ventes des offres de voix analogique (la ligne fixe historique) pour l’ensemble des clients en métropole.
  • Fin 2019 : arrêt des ventes des offres de multilignes pour les clients professionnels et entreprises (Numéris ou RNIS) en métropole.
  • A partir de 2022 environ : migration progressive, zone par zone des lignes fixes restantes vers le tout-IP.

Permettre la configuration de réseaux à la demande

Les solutions de virtualisation rendent possible la gestion des services de connectivité par le biais d’applications logicielles. Dans une entreprise, un responsable informatique pourra, sans intervention physique et à l’aide d’un simple smartphone ou d’une tablette, effectuer une configuration sur son réseau, mettre à jour des fonctionnalités ou déployer de nouveaux logiciels « à la demande ». Le développement des réseaux hybrides utilisant à la fois les centres de données et le stockage sur cloud permet aux salariés d’accéder à distance aux données et applications nécessaires, favorisant ainsi le travail en mobilité.

Mettre en relation des milliers d’objets connectés

Orange poursuit le déploiement progressif en France d’un réseau fondé sur la technologie LoRa® (Long range) et prépare parallèlement l’introduction de la technologie LTE-M* dans ses réseaux mobiles. L’objectif : permettre le développement des objets connectés dans le quotidien de chacun et dans tous les domaines professionnels. Des exemples ? Dans le secteur routier, les aires d’autoroute connectées seront équipées de capteurs remontant sur le portail de supervision de l’exploitant l’ensemble des données relatives à l’activité de l’aire. Les apiculteurs pourront, quant à eux, installer des trackers sur les ruches, qui détecteront les variations de température, d’hygrométrie ou d’activité de la ruche. Une solution innovante aux problèmes de vol de ruches, de santé des abeilles et de perte d’essaims.

*LTE-M ou Long Term Evolution, category M1 est une technologie qui permet aux objets connectés de se raccorder directement à un réseau 4G, sans passerelle.