Êtes-vous immunisé contre les fake news ?

Depuis le début de la crise liée au Covid-19, les fake news, qui fleurissent depuis plusieurs années, se propagent à grande vitesse sur les réseaux sociaux et dans certains médias. Un autre type de fléau, qui n’est pas à prendre à la légère, à un moment où il est primordial d’accéder à des informations vérifiées. Info ou intox sur le Covid-19 : où en êtes-vous ? Faites le test !

Êtes-vous immunisé contre les fake news ?

À moins que vous n’ayez déjà une petite idée sur la question, répondez au test et comptez le nombre de figures sélectionnées.

À votre avis, combien d’internautes dans le monde déclarent s’être laissés piéger par des fake news* ?  

*Sondage réalisé par Ipsos pour le Center for International Governance Innovation en 2019

53%

86%

22%

2. Et vous, est-ce que cela vous est déjà arrivé ?

Oui, mais je m’en aperçois la plupart du temps !

Oui, mais il y a longtemps. À présent, je vérifie tout !

Aucune idée ! Mais je ne pense pas…

Une fake news, ce n’est pas si grave…

Tout dépend du thème de la fake news. Dans le cas du Covid-19, il faut faire très attention.

C’est grave : une fake news est créée avec l’intention de nuire (contrairement à un gag par exemple).

C’est juste une fausse information, ça peut arriver…

Depuis le début de la crise du coronavirus, comment vous informez-vous ?

J’ai sélectionné plusieurs sources d’informations qui me paraissent fiables et que je consulte régulièrement.

Je ne consulte que des sites officiels ou des médias reconnus, à intervalles espacés, et je croise les informations.

Je lis tout ce que je vois sur les réseaux sociaux et tout ce que je reçois sur les groupes de messagerie instantanée.

Quand vous recevez une information sur le Covid-19 de la part d’un ami, que faites-vous ?

Je fais preuve de prudence… je vérifie les informations et partage rarement.

Je n’en reçois pas, mes sources d’informations sont triées sur le volet. Mes proches le savent et ne m’envoient rien.

Je n’en reçois pas, mes sources d’informations sont triées sur le volet. Mes proches le savent et ne m’envoient rien.

Les grandes plateformes numériques – Google, Facebook, Microsoft, etc. – ont publié une déclaration commune le 16 mars 2020 pour lutter contre les fake news, qu’en pensez-vous ?  

C’est bien ! Cela va dans le bon sens, mais je reste vigilant.

Je suis sceptique, ça ne change rien pour moi.

Ils ne le faisaient pas déjà ?

Je reçois un message d’un proche contenant des « conseils d'un ami médecin » ou « un sms reçu d’amis travaillant au Parlement »…  

Je le questionne : d’où cela vient-il ? A-t-il des sources d’infos officielles pour corroborer l’information ? Attention au pseudo argument d’autorité.

Fake news ! Je lance l’alerte et je signale le message.

Je partage, c’est un proche en qui j’ai toute confiance !

Face à la recrudescence des fake news pendant la crise du coronavirus, vous vous sentez…

Pas étonné, mais deux fois plus prudent.

Indigné mais armé, voire engagé.

Non concerné ou perdu.