Immunisé, exposé, vacciné : quelle est votre résistance aux fake news ?

Vous avez pris quelques minutes pour vous interroger sur votre rapport aux données ou vous avez déjà une petite idée sur la question ? Découvrez votre profil et profitez de quelques conseils personnalisé.

Alors, vous avez de bonnes défenses immunitaires, vous êtes vacciné ou vous êtes exposé aux fake news ?

Vous avez de bonnes défenses immunitaires - Vous avez une majorité de triangles :

Vous êtes conscient de l’ampleur du phénomène des fake news en temps normal et particulièrement depuis le début de la crise sanitaire. Vous êtes donc prudent, car « mieux vaut prévenir que guérir ». Vous connaissez les bons réflexes pour vérifier les informations mais vous vous sentez parfois un peu perdu face à la démultiplication des sources et des flux d’informations. C’est normal ! Vous éprouvez par conséquent des difficultés à appeler vos proches à la prudence, la prise de recul ou la modération. Vous vous inquiétez de l’exposition des plus jeunes à ce type d’information.

Notre prescription :

Vous êtes vacciné - Vous avez une majorité de ronds :

Les fakes news, vous en avez fait les frais par le passé. Aujourd’hui, vous les combattez par tous les moyens, à votre échelle personnelle, mais aussi dans votre entourage.
Félicitations pour votre vigilance et votre engagement. Veillez simplement à ne pas succomber au pessimisme : les médias, les plateformes digitales et les opérateurs télécoms, entre autres, se mobilisent dans cette lutte.

Notre prescription :

Vous êtes exposé - Vous avez une majorité d'étoiles :

Vous n’êtes pas familier des fake news et/ou cela ne vous inquiète pas outre mesure. Faire confiance est un prérequis dans un monde numérique qui tient selon vous toutes ses promesses. Cependant, vérifier les fondations de cette confiance est aussi indispensable. Et pour vous éviter toute mauvaise surprise, nous vous invitons à vous montrer doublement prudent. Non seulement envers les informations que vous lisez et qui peuvent avoir un impact sur votre vie et sur votre moral, mais aussi envers les informations que vous rediffusez à votre entourage… En effet, si elles s’avèrent fausses, elles entretiennent les fake news et nuisent à un nombre grandissant de personnes.

Notre prescription :

*Dans un sondage réalisé par Ipsos pour le Center for International Governance Innovation en 2019, 86 % des internautes dans le monde déclaraient s’être déjà laissés piéger par des fake news.