Parlons inclusion numérique

Depuis une dizaine d’années, le terme "inclusion numérique" ou "e-inclusion" prend une place de plus en plus importante dans les discours des grands Groupes.
Aux affichages de la première heure suivent des actions plus concrètes. Ainsi apparaissent dans l’industrie du digital des offres spécifiques destinées aux plus fragiles. Mais que signifie l'inclusion numérique et jusqu’où les entreprises s’impliquent-elles pour la favoriser ? Comment Orange s'empare du sujet de l'inclusion numérique pour orienter ses actions ?

Définition inclusion numérique

Lorsque l'on évoque une telle définition, on pense aussitôt aux actions que portent les Fondations des grands Groupes qui ont bien un rôle déterminant à jouer. Toutefois, aujourd’hui, le sujet de l’inclusion numérique est au cœur des enjeux de développement de nos sociétés. C’est un sujet majeur qui mobilise tout autant les acteurs publics et privés.

Au sein du Groupe Orange, chaque entité participe à son niveau à la démarche de l’inclusion numérique : en facilitant l'accès à la connectivité et en préparant les réseaux de demain ; en entretenant et en réparant les réseaux sur toutes nos géographies ; en créant et en animant les dispositifs d'accompagnement et d'éducation à l'usage du numérique ; enfin en soutenant l'entreprenariat et les start-up et en innovant.

 

Inclusion numérique, dépassons les clichés

 

Renaud Francou

Renaud Francou, prospectiviste à la Fondation Internet Nouvelle Génération.
Le numérique doit pouvoir être vu comme un accélérateur du « pouvoir d’agir » dans notre société, permettant à chacun de devenir le porteur de ses projets, de mieux mener sa vie en tant qu’individu et au sein d’un collectif.
Renaud Francou, prospectiviste à la Fondation Internet Nouvelle Génération.

Qui sont les exclus du numérique ?

Des chiffres récents mentionnent 13 millions de français éloignés du numérique. La grande diversité des usages révèle une réalité beaucoup plus contrastée. Au-delà des chiffres, nous sommes tous potentiellement concernés car l’inclusion numérique dépend de contextes d’usage.

Comment favorise-t-on l’inclusion numérique ?

L’inclusion numérique varie selon une combinaison de plusieurs facteurs. L’estime de soi, le lien social et la capacité d’apprentissage en constituent le socle. On voit bien que le numérique est le révélateur d’une situation. Il n’est pas la cause de l’exclusion numérique : les fractures numériques épousent les fractures sociales.

 

Lire l’interview de Renaud Francou

Précarité et numérique : lumière sur le dialogue avec nos parties prenantes

Illustration Dialogue Parties Prenantes

 

Chez Orange, nous avons à cœur de développer des offres utiles et inclusives pour tous, y compris pour les plus éloignés du numérique. C’est pourquoi nous avons réalisé en France, en 2017, une consultation de nos parties prenantes sur la thématique « précarité́ et numérique » et travaillons à l’élaboration d’une offre à destination des publics les plus fragiles.

Les mutations technologiques permettent aujourd’hui d’accéder en quelques clics à tous types d’informations et de mener nombre de démarches en ligne. Pourtant, face à cette dématérialisation croissante, le numérique peut constituer un facteur d’exclusion supplémentaire, en particulier pour les populations en situation de précarité. Opérateur responsable, Orange contribue à la prise en compte de ce sujet complexe en identifiant des solutions s’inscrivant dans ses activités.

Dans le cadre de nos dialogues avec nos parties prenantes, notre Direction de la Responsabilité sociale d’entreprise a réalisé une consultation sur la thématique « précarité et numérique » en France. Un constat global s’est imposé : le numérique peut accentuer fortement les inégalités alors qu’il devrait les réparer ou les réduire. Plus précisément, voici les 3 grands enseignements de ce dialogue

  • Les populations concernées ont non seulement besoin d’un accompagnement sur les usages, mais également d’un équipement pour accéder à internet.
  • Ces cibles attendent d’Orange des offres adaptées combinant un forfait, un équipement et un accompagnement, ainsi qu’un rôle de prescripteur pour les orienter vers des lieux dédiés.
  • L’expérience attendue doit être non stigmatisante, rassurante, pédagogique et se faire en présentiel.

Le dialogue « Précarité et numérique » en chiffres

  • On estime à 5 millions les personnes qui vivent une double exclusion pauvreté́ et numérique.
  • 9 millions de personnes touchées par la pauvreté en France.

Orange et la connectivité : garantir à tous l’accès au numérique

Illustration Connectivité

Dans un monde où les nouvelles technologies sont chaque jour plus prégnantes, tous les individus devraient avoir facilement accès à internet. C’est ce qu’on appelle l’inclusion numérique. C’est pourquoi Orange contribue à réduire les inégalités d’accès au web et à lutter contre l’illectronisme en France comme à l’international.

Inégalité d’équipement, de maîtrise des usages, d’accès à une connexion internet haut débit, de compétences… La fracture numérique recouvre des réalités différentes selon les facteurs et les pays considérés. Par exemple, 52 % de la population mondiale n’avait pas accès à internet en 2017. Plus de 15 % des Français n’étaient pas équipés d’un accès internet haut débit et l’illectronisme, aussi appelé illettrisme numérique, concernait quant à lui 25 % de la population française.
Orange contribue à réduire ces inégalités afin de faire en sorte que chacun devienne acteur du numérique et qu’il puisse en tirer le meilleur. C’est pourquoi nous développons chaque jour nos réseaux, qui sont au cœur des usages digitaux.

Le Groupe Orange s’engage à accroître la couverture des territoires. D’abord par le développement du très haut débit fixe notamment grâce au déploiement de la fibre.
Un logement sur deux sera raccordable au FTTH d’ici fin 2019 dans l’hexagone. Notre ambition ? Atteindre les 20 millions de foyers raccordables d’ici fin 2021. Ce déploiement s’étendra également à l’Espagne, la Pologne, la Slovaquie, la Jordanie et la Côte d’Ivoire.

Côté réseau mobile, Orange vise à couvrir 99,6 % de la population française en 4G d'ici 2024. Nous accompagnons par ailleurs le programme « Zones Blanches » initié par le Gouvernement pour équiper tous les centres-bourgs d’une couverture en services mobiles voix et data 3G ou 4G.

Avec une participation dans 450 000 km de câbles à travers le globe, Orange s’emploie à développer la qualité de son réseau mondial et à accompagner l’explosion des usages numériques de ses clients. Les câbles-sous-marins sont non seulement les autoroutes de l’internet mais aussi de véritables facteurs de croissance et de développement économique au sein d’une zone géographique.

 

Faire du numérique un outil de développement pour tous

Chez Orange, nous croyons que le numérique est un puissant levier de transformation et de développement individuel et collectif. Dès lors, comment favoriser l'inclusion et faire en sorte que le potentiel du numérique bénéficie à tous ? En aidant chacun à s'approprier les outils digitaux, quels que soient son âge et son pays. Apprentissage du numérique chez les plus jeunes, sensibilisation des adolescents aux risques, insertion professionnelle et accompagnement des salariés en entreprise… De nombreuses actions de sensibilisation et de formation ont été mises en place par Orange dans les pays où le Groupe est présent.

 

L’apprentissage numérique des jeunes

Illustration Accompagnement jeunes

Partout dans le monde, Orange encourage les jeunes à s’approprier et à maîtriser les codes du numérique afin d’en faire une opportunité de développement personnel et d’insertion professionnelle. Tour d’horizon de nos actions en faveur de l’inclusion numérique des jeunes.

Les compétences numériques sont devenues essentielles sur le marché du travail. Dans un monde où plus d’un futur écolier sur deux pratiquera, une fois diplômé, un métier qui n’a même pas encore été inventé, l’acquisition d’un savoir numérique est capitale.

En France, Orange est partenaire du concours Science Factor, qui fait émerger les projets d'innovation techniques et scientifiques d'équipes mixtes pilotées par des filles. Une initiative qui vise à susciter des vocations scientifiques chez les collégien-ne-s et les lycéen-ne-s. Les ateliers #SuperCodeurs, qui initient les jeunes au code informatique, sont quant à eux déployés dans 20 pays grâce à des collaborateurs Orange qui ont coaché bénévolement plus de 10 000 jeunes depuis 2014.

Depuis 2014, la Fondation Orange mène un programme appelé Écoles numériques dans 12 pays d’Afrique. Nous équipons de kits et accompagnons des écoles en partenariat avec les ministères de l’Éducation de chaque pays. Plus de 130 000 enfants accèdent désormais aux contenus éducatifs essentiels sur tablettes.

Avec son ambitieux projet « Grande école numérique africaine », Orange entend relever le défi de la révolution numérique sur le continent africain pour favoriser l’émergence de nouveaux secteurs d’activités générateurs d’emplois, et favoriser ainsi la croissance du continent. Cours en ligne, initiation aux métiers du numérique et formation des professeurs aux nouvelles technologies, le Groupe multiplie les partenariats pour permettre à chacun d’acquérir de nouvelles compétences. En Tunisie, le Groupe a poursuivi cet objectif en ouvrant un centre de formation – l’Orange Developer Center– qui enseigne gratuitement les techniques du développement informatique aux jeunes de 7 à 35 ans. Ce centre a permis l’éclosion de 10 000 développeurs dans tout le pays !

La Fondation Orange se mobilise pour l’éducation des plus démunis

Fondation écoles numériques

Fondation écoles numériques

Fondation écoles numériques

532 écoles en Afrique et en Jordanie sont équipées de kits pédagogiques fournis par la Fondation Orange. Dépourvues d’accès à internet et de tout matériel scolaire où seul le tableau noir était en soutien du professeur, ces écoles disposent désormais d’une bibliothèque numérique gratuite accessible depuis un serveur sans connexion à internet, d’un vidéo projecteur et de tablettes.

 

Les jeunes élèves aidés de leur enseignant ont accès à un nouveau mode d’apprentissage qui les projette dans un avenir plus prometteur. Les usages du numérique et l’accès à la connaissance deviennent familiers pour ces jeunes générations éloignées du progrès social et économique.

 

Le programme Écoles Numériques de la Fondation aide à réduire les inégalités dans les pays les plus démunis où Orange opère, en favorisant l’essor des jeunes élèves par l’usage du numérique, par l’accès au savoir, l’apprentissage et l’entraide.

Accompagner les usages numériques des adolescents

Visuel accompagnement ados usages numériques

Hyperconnexion, dépendance, e-réputation, exposition de données privées… L’usage des technologies numériques par les adolescents peut avoir des conséquences négatives et donner lieu à des pratiques abusives. C’est pourquoi Orange propose des solutions techniques et des supports d’information adaptés pour accompagner ces ados… ainsi que leurs parents.

Le numérique est avant tout un formidable outil d’accès au savoir. Néanmoins, des risques existent et les adolescents y sont particulièrement exposés. C’est pourquoi les acteurs du numérique comme Orange doivent les accompagner, ainsi que leurs parents, afin d’encadrer leurs usages et de protéger leur vie privée.

D’abord, avec des solutions techniques appropriées : contrôle parental, plages d’accès à internet pour chacun des équipements connectés, forfaits bloqués ou adaptés aux besoins des jeunes, etc.

Ensuite, par une sensibilisation accrue. Le site web « Bien vivre le digital » présente des conseils pour appréhender le monde digital en toute sérénité et propose un espace dédié aux parents d’adolescents. De l'usage mesuré du premier smartphone au paramétrage des réseaux sociaux, il accompagne les familles pour mettre en place les bonnes pratiques numériques. Afin d’encourager le dialogue familial, Orange propose également aux familles le jeu de société REZO, créé en partenariat avec Okapi. Il invite à réfléchir de manière ludique sur les réseaux sociaux et propose des astuces pour en profiter intelligemment.

Cet effort de sensibilisation ne se cantonne pas à la France : Orange a également lancé une campagne de communication en Espagne pour accompagner les adolescents dans leur utilisation des réseaux sociaux et leur faire comprendre ce qu’est un réseau social et ses limites.

Avoir les mêmes chances d’insertion avec l’appui du numérique

La Fondation Orange s’engage à faire du numérique un levier d’insertion professionnelle et de développement personnel pour les jeunes en rupture scolaire, les femmes privées d’emploi et les personnes avec autisme. Tour d’horizon en images des projets de la Fondation Orange.

Des femmes de la Maison Digitale de Toulouse, entourées de leur accompagnateur, reprennent espoir. Elles se lancent dans une nouvelle vie après 6 mois de mise en confiance, d’apprentissage de leurs droits et de formation aux outils numériques.
Un jeune malgache fabrique une main bionique dans un Fablab Solidaire pour les personnes en handicap. Dans un pays où la pétanque est reine, la conception à bas coût de cette prothèse permet à ce jeune garçon en décrochage scolaire de développer un savoir-faire utile pour son insertion professionnelle.
Grâce au numérique, avec l’aide de son auxiliaire de vie scolaire, Romain, atteint d’autisme, s’insère dans la vie de son école aux côtés des autres enfants. L’usage de tablettes interactives aide les enfants avec autisme à mieux se concentrer et communiquer avec leur environnement.
Des jeunes en difficulté scolaire mettent sur pied leur projet de fauteuil roulant à bas coût dans un Fablab Solidaire de Madrid. Le prototype en bois construit avec une découpeuse laser est l’une des illustrations de leur cursus de formation. Aidés par des outils numériques, ils se préparent à l’avenir.
Se former à Internet et ses applications prépare les femmes sans qualification ni emploi à leur insertion professionnelle. A la Maison Digitale de Belfort, Pascale a compris comment contrôler son image sur les réseaux sociaux et faire sa recherche d’emploi en ligne. « Le jour où j’ai décroché un entretien via une plateforme de jobs, j’ai su que j’étais sur la bonne voie ! »

Le numérique, tremplin vers l’éducation et la formation

Le numérique est un formidable vecteur d’accès à l’éducation et à la formation. Conscient de ce potentiel, nous soutenons des projets ambitieux en lien avec nos infrastructures et nos réseaux pour diffuser des contenus éducatifs partout où nous sommes présents.

Les outils éducatifs numériques possèdent l’atout de pouvoir toucher un très grand nombre de personnes, d’être accessibles à tout âge, et d’abolir les frontières géographiques de l’enseignement en autorisant la formation à distance. C’est pourquoi Orange participe au développement de méthodes d’apprentissage innovantes avec des partenaires dans l’éducation ou la formation professionnelle, comme les ministères de l’Éducation ou les ONG spécialisées.

Particulièrement engagés dans les 19 pays d’Afrique où nous sommes présents, nous y déployons des centres de formation, des solutions sur mesure ainsi que des programmes innovants en matière d’e-éducation. Nous offrons ainsi, en partenariat avec le Centre National d’Enseignement à Distance (CNED), l’accès à des contenus éducatifs issus des meilleures universités et centres de formation internationaux et téléchargeables via l’application MondoCNED. Autre exemple ? Grâce à la start-up africaine Eneza Education, les clients d’Orange Côte d’Ivoire peuvent accéder sur mobile à des mini-leçons et QCM basés sur le programme national allant du CM1 à la terminale, avec une évaluation personnalisée.

À travers notre partenariat avec OpenClassrooms, une plateforme couplant cours en ligne et mentorat, nous visons également à accélérer la montée en compétences digitales des populations africaines et à former les jeunes aux métiers du numérique.

Ces initiatives ont toutes pour objectif de faciliter l’accès aux ressources éducatives afin de favoriser la réussite scolaire et professionnelle et ainsi d’offrir aux populations marginalisées les mêmes chances d’évolution qu’ailleurs.

Inclusion numérique : quels enjeux pour les entreprises ?

En écho à la révolution numérique qui anime notre société, les entreprises de toutes tailles doivent, elles-aussi, s’adapter pour saisir de nouvelles opportunités et ne pas subir.

La transformation digitale des entreprises concerne les salariés dans leur activité quotidienne, les métiers, les produits et l’expérience client. Aussi les modes de fonctionnement et de management s’en trouvent impactés à tous les niveaux de l’entreprise.

« Au-delà de la technologie, c'est l'accompagnement humain de toutes ces nouvelles technologies qui est important au sein des entreprises », comme l’explique Jérôme Goulard, Directeur Responsabilité Sociale d’Entreprise, Diversité et éthique d’Orange Business Services.

Numérique et handicap : le design inclusif simplifie la vie

Dessign inclusif

Chacun d’entre nous, quelle que soit notre origine, notre genre, notre situation sociale ou notre handicap, doit pouvoir accéder et maîtriser l’usage des outils numériques. Ils nous connectent et nous insèrent au monde. Le processus de réflexion et de conception de ces produits technologiques est nommé « design inclusif ».

  • Le « design inclusif » rend les nouvelles technologies plus intuitives et plus simples d’accès.
  • Il permet de répondre à une population plus large que les personnes en situation de handicap.
  • Dans un monde profondément transformé par le numérique, chez Orange, nous avons conscience de notre responsabilité en faveur de l’autonomie et de l'accessibilité.
  • La stratégie d’open innovation du Groupe Orange vise à favoriser une réponse rapide aux personnes handicapées par la mise en place de partenariats avec des start-ups du secteur. Grâce à cette co-innovation, les opportunités offertes par le numérique s’amplifient considérablement.

Inclusion numérique : ces start-up qui font la différence

Contribuer à l’inclusion des jeunes, des populations éloignées de l’éducation ou de l’emploi, des personnes atteintes d’un handicap… C’est la mission que se sont données ces start-up, soutenues par Orange.

  1. Encourager la formation et l’éducation

4 start-up se démènent au quotidien pour démocratiser l’éducation et la formation au numérique. C’est le cas de Coding Days qui anime des formations courtes pour comprendre le code et débuter son apprentissage. De même, Simplon.co est un réseau de « fabriques » (écoles) qui proposent des formations numériques gratuites et certifiantes aux personnes défavorisées : jeunes femmes, personnes issues des quartiers populaires...

En Afrique, Caysti initie les jeunes au codage, à la robotique et aux bases de l’intelligence artificielle grâce à des programmes extrascolaires et à des logiciels. Kokoroe, enfin, est une plateforme de formation en ligne qui s’est donné comme mission de former ceux qui le souhaitent aux compétences de demain : intelligence artificielle, blockchain…

  1. Soutenir les populations atteintes de handicaps

Vous connaissez peut-être Jaccede ? C’est une plateforme collaborative qui permet aux personnes à mobilité réduite d’obtenir des informations sur l’accessibilité des lieux publics en France et à l’étranger. Même combat en Égypte pour Mada qui connecte les 750 000 Égyptiens souffrant de handicap aux structures adaptées, encourage leur accès à l’emploi grâce à un canal de recrutement dédié et met à leur disposition une plateforme d’échanges en ligne.

Pas simple de téléphoner… quand on entend mal ou pas du tout.

La solution : RogerVoice, une application mobile à destination des sourds et des malentendants, qui retranscrit tous les appels par textos.

  1. Favoriser l’accès aux ressources et outils numériques

Voici 3 jeunes pousses qui par leurs services font accéder des milliers de gens au plein potentiel du numérique.
La première, Injobyte en Afrique, a développé SinaInfo, une appli web, USSD et mobile qui repose en partie sur Orange Money. Elle donne accès en temps réel à toutes les informations visibles sur les panneaux d’affichage de l’école et facilite l’achat des supports de cours.
Payjoy, pour sa part, facilite l’accès au smartphone aux 2/3 de la population mondiale qui n’en possèdent pas encore. Comment ? En leur permettant de le financer à crédit.
Enfin, HelloAsso propose gratuitement aux associations des solutions de paiement en ligne, des outils de collecte et de crowdfunding.

Sans oublier Hono, l’agence web d’un genre nouveau

Cette agence de développement web et d’applis mobiles vit pour créer du lien entre ses clients et la technologie.