Notre engagement pour la planète : net zéro carbone d’ici 2040

L’augmentation du nombre d’événements météorologiques extrêmes, les conséquences du réchauffement de la planète pour les populations ont rendu plus tangibles les impacts du changement climatique. Il est plus que jamais de la responsabilité de chacun d’agir dès maintenant ! Orange a choisi de répondre à ce défi environnemental sans précédent par le déploiement d’une politique structurée et ambitieuse.

femmes bord de mer_Orange_switch transition énergétique

Dans un contexte d’explosion des données sur nos réseaux, nous nous sommes fixés un objectif prioritaire, en ligne avec l’accord de Paris et les recommandations du GIEC : être net zéro carbone en 2040 et anticiper ainsi de 10 ans les objectifs du secteur.

Pour y parvenir, nous nous sommes fixés un premier point de passage : réduire d’ici 2025 nos émissions de CO2 de 30% par rapport à 2015. Nous avons fait le choix d’augmenter le recours à l’électricité d’origine renouvelable, qui représentera plus de 50% de la consommation électrique du Groupe en 2025, et nous poursuivrons en parallèle notre effort en matière d’efficacité énergétique de nos réseaux et bâtiments.

Chacun des métiers de l’entreprise est engagé dans la réduction de l’empreinte environnementale liée à son activité ou induite ; cela se traduit par des actions majeures comme la politique d’achats responsables mise en place au sein du Groupe.

Nous agissons en faveur de la transition énergétique et écologique

Réduire la consommation des réseaux

Orange poursuit sans cesse son effort pour améliorer l’efficacité énergétique des réseaux à travers son programme « Green IT&Networks »: cela passe par l’optimisation des déploiements techniques, l’éco-efficience de nos data-centers ou encore la réduction de la consommation d’énergie de nos box. Ce programme a déjà permis de réduire significativement la consommation d’énergie du Groupe depuis 2010 et l’émission de carbone associée.

Nous remplaçons les anciennes infrastructures par des nouveaux équipements plus éco-efficaces, en ayant recours aux solutions alternatives comme la ventilation naturelle ou l’énergie solaire, par exemple au data center de Val de Reuil ou dans notre nouveau data center près de Chartres.

En Afrique et au Moyen-Orient, nous avons déjà déployé 2 800 sites solaires qui alimentent le système de téléphonie mobile. En Jordanie, nos trois fermes solaires ont permis de couvrir 73% des besoins énergétiques de nos sites techniques.

Notre programme Green ITN 2020 nous a permis d’éviter l’émission de 2,7 millions de tonnes de CO2, soit 10% entre 2015 et 2018 dans nos réseaux et le SI (Système d’Information)

Améliorer l’efficacité énergétique de nos bâtiments et transports

Les bâtiments, déplacements et transports représentent 20% de nos émissions de CO2 et nous nous employons à réduire cet impact. Nous avons mis en place depuis dix ans des actions qui ont permis de faire baisser de 35% les émissions de CO2 liées à notre parc immobilier.

Nous disposons de la première flotte en auto partage d’Europe avec 2 540 véhicules hybrides et électriques et en douze ans, nous avons pu réduire de 34% les émissions de CO2 de nos flottes.

Par exemple, l’adoption d’une solution de visioconférence pour notre nouveau siège d’OMEA à Casablanca et les 18 pays de la zone va permettre, dès 2021, de réduire les voyages de 25%.

Nos actions, mesurables, sont encadrées par un Système de Management Environnemental (SME) et soumises à des certifications internationales. A ce titre, nous sommes régulièrement reconnus pour notre engagement exemplaire.

Déployer l’économie circulaire

Pour limiter nos impacts sur les ressources naturelles, nous avons pris l’engagement depuis la COP21 (décembre 2015) d’intégrer l’économie circulaire dans nos processus et métiers.

En premier lieu, il s’agit d’utiliser des équipements reconditionnés dans les réseaux et centres de données. Notre ambition pour 2025 est de faire fonctionner nos services avec un niveau de qualité supérieur ou égal au niveau actuel avec 20% d’équipements reconditionnés.

Pour nos produits et services, nous modifions nos principes de conception ou modèles économiques pour les rendre plus vertueux pour l’environnement, en adéquation avec les attentes des consommateurs. Nous avons pour exigence l’adoption d’un modèle d’affaire rentable, durable et responsable.

Schéma Economie circulaire :
Les principes de l’économie circulaire mis en œuvre : écoconception, réparation, augmentation de la durée de vie, réutilisation, reconditionnement, collecte et recyclage, adoption de l’économie de fonctionnalité (qui fait primer l’usage d’un bien sur sa possession et permet le découplage de la croissance et de la consommation de ressources).

C’est ainsi que l’empreinte carbone de la Livebox 5 est réduite de 29% par rapport à celle de la Livebox 4. Cette amélioration tient à la diminution du format et du poids de la box, au choix du plastique recyclé pour la coque et à la réduction du nombre de composants à l’intérieur.

La commercialisation du Fairphone 3 est un autre exemple qui illustre notre engagement dans l’économie circulaire, tout comme la collecte des terminaux :

  • Livebox : taux de collecte de 87%.
  • Mobiles (l’impact écologique d’un smartphone est dû à 80% à sa phase de fabrication et de fin de vie) : 15 millions de terminaux collectés en dix ans à fin 2019, à travers l’Europe.

Nous nous sommes engagés à collecter au moins 30% des volumes de nos ventes par an à horizon 2025, dans chacun des pays européens où nous sommes présents

Plus que jamais, nous sommes persuadés que l’action collective en faveur du climat est à encourager. Ainsi, nous sommes membre fondateur de la Net Zero Initiative, pour adopter un  référentiel précis, exigeant et transparent, sur la décarbonation des entreprises.

Au sein de la GSMA nous militons pour que le secteur des nouvelles technologies contribue aux solutions pour répondre au défi environnemental, notamment à travers notre campagne Change for Climate. Et nous favorisons ou soutenons les initiatives innovantes et durables pour faciliter la transition énergétique et écologique.

Le numérique au service du climat

Nous collaborons à des programmes scientifiques de recherche sur le changement climatique :

  • CREA (Centre de Recherche sur les Ecosystèmes d’Altitude) : depuis 2014 nous sommes partenaire de l’Observatoire « CREA Mont-Blanc ». Nous mobilisons nos compétences pour contribuer à la mise en place de protocoles d’observation, de collecte et de vulgarisation de l’information scientifique.
  • Euro-Argo : avec notre filiale Orange Marine, nous avons noué un partenariat avec ce consortium scientifique européen et nous collaborons au programme mondial d’observation climatique des océans : Orange Marine signe un partenariat avec Euro-Argo.