Boucler la boucle : quand Orange Business Services inverse ses flux logistiques

L’économie circulaire, où l’on gère l’intégralité du cycle de vie d’un produit, doit aussi devenir un réflexe dans les grands Groupes, et Orange Business Services montre la voie. Un enjeu environnemental, bien sûr, mais également économique et organisationnel. Paul Fellows, Directeur Supply Chain Monde (hors France), présente un exemple significatif de collecte des équipements  installés chez nos clients entreprises. Un principe archi-simple et des résultats probants !

 

Depuis plusieurs années, Orange Business Services développe et consolide la logistique inversée des équipements électroniques que vous installez chez vos clients. Quel est l’objectif de ce projet ?

Depuis que nous nous impliquons dans la récupération des DEEE (déchets d’équipements électriques et électroniques), nous cherchons systématiquement à améliorer et optimiser nos procédures de récupération. Auparavant, nous envoyions un ingénieur sur site, qui récupérait et empaquetait ce que nous pouvions réutiliser, et nous laissions les DEEE à la charge du client. Il nous fallait nous améliorer, d’une part pour nous mettre en conformité avec les lois européennes et nationales, et d’autre part pour rationaliser ces coûts excessifs : un ingénieur est plus rentable à développer de nouveaux services qu’à faire des cartons et les transporter en taxi !

 

Concrètement, qu’avez-vous mis en place pour installer cette boucle de logistique inversée ?

C’est une idée toute simple : en Europe et aux Etats-Unis, nous proposons à nos clients de mettre à leur disposition un colis en carton préaffranchi, afin qu’ils nous retournent leurs équipements. C’est une proposition non contraignante pour nos clients qu’ils peuvent tout aussi bien accepter ou refuser. Mais les gens ont pris le pli, si j’ose dire, et cela nous permet de réaliser 70% d’économies sur le traitement de chaque DEEE !

 

 

Quels sont les équipements que vous récupérez par ce moyen ? Et pouvez-vous nous donner une idée des quantités collectées ?

Les équipements que nous collectons par la boîte prépayée sont principalement des routeurs et des commutateurs bas de gamme, voire milieu de gamme, ainsi que des modems ou d’autres petits équipements. Pour les équipements plus conséquents (routeurs et commutateurs haut de gamme, etc), nous envoyons toujours un ingénieur afin de désinstaller et de faire le tri, car ces équipements peuvent être trop lourds et complexes pour nos clients.

Nous collectons actuellement environ 150 à 200 équipements par mois avec ces boîtes, à travers l’Europe et l’Amérique du Nord, ce qui représente plus de 1 million d’Euros de dépenses évitées pour l’Europe et les Etats-Unis

 

Et quel a été votre plus grand défi ?

D’obtenir les informations précises sur les interlocuteurs sur site en fin de contrat, site par site, afin de pouvoir proposer notre carton au bon moment. Autrement dit, de recréer des circuits courts d’information au sein de grands groupes mondiaux, à savoir nous-mêmes et nos clients : ce n’est pas une mince affaire, mais tout le monde est désormais convaincu de son intérêt !

 

 

 

 

  1. La politique environnementale d’Orange, un engagement global