Orange, de la COP21 à la COP26

La COP23 présidée par les Iles Fidji se tient à Bonn du 6 au 17 novembre. Deux ans après l’accord international sur le climat de Paris, le directeur du programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) s’inquiète de l’action climatique mondiale : « Gouvernements, secteur privé, société civile doivent combler cet écart catastrophique ». L’urgence est là : le dérèglement climatique qui était une menace pour les générations futures est devenue une réalité pour la nôtre. L’heure est désormais à l’action. Pour sa part, dans son secteur de l’industrie télécom, Orange mène depuis plus de 10 ans une politique environnementale volontariste.

Dans le cadre des initiatives de l’ONU, au sein de l’UIT (Union Internationale des Télécoms) ou de la plateforme d’acteurs non gouvernementaux du Global Climate Action Agenda, et bien sûr dans tous les secteurs de son activité, Orange s’engage totalement dans la transition énergétique et écologique. Lors de la COP21 à Paris en 2015, et à Marrakech l’année suivante, nous avons annoncé et réaffirmé des objectifs ambitieux en matière de réduction de nos émissions de CO2 et d’intégration de l’économie circulaire dans notre organisation et nos processus. Avec en ligne de mire la COP26 de 2020 où nous devrons rendre compte de l’atteinte de nos objectifs, cette COP23 est l’occasion de faire le point sur quelques-unes de nos actions. Revue de projets.

A LA UNE

L’économie circulaire : un cercle et des vertus

Le 24 octobre 2017, le Ministère de la Transition écologique et solidaire annonçait le lancement de l’élaboration de la feuille de route de l’économie circulaire, pour une parution attendue au mois de mars 2018.  (…)   lire

 

Gaz à effet de serre : transparence à tous les étages

La réduction de notre empreinte carbone passe d’abord par une comptabilité exemplaire de nos émissions de gaz à effet de serre. C’est pourquoi notre Groupe réactualise chaque année un inventaire de ses émissions de gaz  (…)   lire

 

Le numérique à la rescousse du biologique ?

Interroger le rapport entre numérique et biologique, c’est poser la question de la place de l’Homme dans la nature, et du lien tantôt constructif, tantôt délétère entre science et technologie, mais aussi entre économie et politique.  (…)   lire

 

Le CREA Mont-Blanc et Orange reconnus par les Nations Unies pour leur action sur le changement climatique

Engagé dans la compréhension du changement climatique et de son impact sur la biodiversité depuis plus de 20 ans, le CREA Mont-Blanc (Centre de Recherches sur les Ecosystèmes d’Altitude) est aujourd’hui distingué par les Nations Unies  (…)   lire