Les réseaux, socle de notre innovation

Pour accompagner nos clients dans leur vie connectée et bâtir les services de demain.

Afin de préparer le futur, Orange déploie une connectivité haut et très haut débit, avec :

  • des réseaux 4G/LTE dans 10 pays,
  • des réseaux 3G/3G+ dans 18 pays d’Afrique/Moyen-Orient,
  • des réseaux d’accès fixes très haut débit (fibre, VDSL2) en Espagne, en France et en Pologne, avec 3 millions de foyers raccordables au FTTH (fibre) en France,
  • un réseau mondial pour les clients entreprises,
  • la participation à 40 consortiums de câbles sous-marins.

 

Présent dans 29 pays, le Groupe servait 250 millions de clients dans le monde au 30 juin 2016, dont 189 millions de clients haut débit mobile et 18 millions de clients haut débit fixe.
Orange, résultats financiers S1 2016

 

Des femmes et des hommes au service des réseaux

Environ 40 000 collaborateurs du Groupe sont dédiés aux réseaux (dont 14000 pour les services informatiques). Ces équipes disposent de tous les outils, équipements et process leur permettant d’assurer le design, l’évolution et la supervision de bout en bout des réseaux. 

Proposer à tous une expérience de réseau optimale

Le Groupe s’appuie sur des « Services Management Centers » : ces véritables tours de contrôle  assurent une supervision des réseaux et un suivi de la qualité de service 7 j / 7 et 24 h / 24 par une interface technique avec tous les acteurs de la chaîne comme les centres d’appels, les réseaux de distribution, etc.  

Réduire la consommation électrique

Le Groupe s’est fixé pour objectif de réduire ses émissions de CO2 de 50% par usage client entre 2006 et 2020 avec des réseaux moins énergivores.
A travers son plan « Green ITN », le Groupe accélère des efforts pour mettre en œuvre des infrastructures réseaux qui contribuent à la réalisation de cette priorité stratégique. Cela passe par exemple par la ventilation des datacenters ou des stations mobiles solaires.
Son principal levier d’action réside dans le travail avec ses fournisseurs pour réduire la consommation d’énergie des équipements : l’objectif est de parvenir à des équipements « passifs », qui ne consomment rien quand il n’y a pas de trafic.
Le Groupe travaille également à intégrer cette exigence environnementale dans les futures normes, et ce sera par exemple un aspect majeur des spécifications de la 5G.