Bâtir et valoriser la propriété intellectuelle

La propriété intellectuelle fait partie intégrante de la stratégie d’innovation d'Orange. Avec plus de 250 brevets déposés chaque année pour de nouvelles inventions, Orange développe un portefeuille de 6930 brevets (ou demandes de brevets) en 2016.

Une équipe centralisée d'ingénieurs brevets, de chargés de valorisation, et de négociateurs poursuit cette action stratégique, dans un triple but

  • protéger les innovations d’Orange,
  • valoriser ses investissements en Recherche,
  • défendre ses intérêts en matière de propriété intellectuelle dans la négociation des contrats d'achat et des partenariats.

Les brevets du portefeuille concernent aussi bien les technologies, telles que le codage ou la compression numérique, que le contenu des services offerts par l'opérateur.

Une politique active de valorisation des brevets et logiciels

Orange valorise ses brevets et logiciels dans une démarche d'innovation ouverte et par diverses approches : programmes de licences de brevets mis en œuvre par son équipe de valorisation, participation à des "patent pools", transferts de technologie, essaimages.

Particulièrement actif sur le terrain de la normalisation, Orange  participe aujourd'hui à une vingtaine de "patent pools" (groupements de détenteurs de brevets) qu'il contribue à mettre en place pour commercialiser les licences relatives aux technologies normalisées et faciliter ainsi leur déploiement, dans des domaines tels que le codage de la parole, les codages audio (MP3 et AAC) et video (MPEG), la diffusion numérique TV, les réseaux mobiles 3G et les réseaux wifi (802.11).  Le groupe est également à l’origine des « turbo-codes », une technologie de  codage qui maximise les débits  transmis sur de nombreux types de réseaux (mobiles,  satellite ...) pour laquelle  il  a licencié les grands acteurs du  marché.

Côté Logiciels, les modules d'ingénierie radio développés par Orange et valorisant ses savoir-faire sont déjà intégrés dans les offres de plusieurs industriels partenaires.