Joint Audit Cooperation

Le JAC est une association d’opérateurs des Télécommunications ayant pour objectifs de vérifier, d’évaluer et de développer la mise en œuvre de la RSE (Responsabilité Sociale d’Entreprise) dans les centres de production des plus importants fournisseurs multinationaux du domaine des TIC.

Les membres du JAC partagent les ressources et les meilleures pratiques pour développer à long terme la mise en œuvre de la RSE dans les différentes couches de la chaîne logistique des TIC au niveau international.

qui sont les membres du JAC et comment devenir membre ?

Le JAC a été créé par Deutsche Telekom, Orange et Telecom Italia en janvier 2010. Par cet accord, les premiers membres ont défini le processus d’audit et les outils qui ont permis un démarrage en juin 2010 de la première campagne d’audits.
A Mai 2016, l’association compte désormais un total de 13 Opérateurs de Télécommunications (par ordre alphabétique) : AT&T, Belgacom, Deutsche Telekom, KPN, Orange, Rogers, Swisscom, Telecom Italia, Telefonica, Telenor, TeliaSonera, Verizon et Vodafone.

Le JAC invite fortement tous les opérateurs de Télécommunications à le rejoindre.

Les opérateurs de Télécommunications qui souhaitent devenir membre à part entière du JAC, doivent satisfaire aux pré-requis suivants :

un membre du JAC

  • a un département achats RSE structuré avec des ressources expérimentées
  • a signé ou signera un contrat avec une entreprise d’audit, tierce partie,  spécialisée au niveau international en audits RSE
  • a un contrat avec un fournisseur qui est commun avec, au moins, 2 membres du JAC
  • accepte tous les termes du Mémorandum of Understanting 2010 du JAC et ses compléments
  • accepte tous les termes des accords de non divulgation (NDA) déjà signés entre le JAC et les fournisseurs audités
  • prendra à sa charge les coûts d’audits sur site qui seront réalisés au nom du JAC

Aucun frais d’inscription n’est requis.

comment fonctionne le JAC ?

Le processus du JAC est simplement un programme coordonné d’audits sur sites dans le domaine de la Responsabilité Sociale d’Entreprise basés sur une vérification, évaluation et développement en commun d’une méthodologie, incluant le suivi de plans d’actions correctives. Chaque membre a la responsabilité, pour le compte des autres membres, de dérouler un processus complet d'audit à ses frais des fournisseurs de son portefeuille pré-identifiés à charge égale entre membres du JAC.
Les activités d’audits sur site suivent les principes suivants :

  • Préparation : connaissance du site audité.
  • Auditeurs expérimentés : les audits sur sites sont conduits par des entreprises internationales d’audit, spécialisées dans les problématiques environnementales et sociales du pays considéré
  • Confidentialité : un accord de non divulgation est signé avec les fournisseurs de façon à réduire l’accès des résultats d’audits aux seuls membres du JAC
  • Méthodologie : une check list définie par les membres du JAC basée sur les référentiels SA 8000 et ISO 1400, et des audits sur site avec interviews
  • Report : décrivant les preuves d’audit basés sur des éléments objectifs
  • Coopération avec les fournisseurs : basée sur une sensibilité réciproque du management des risques RSE comme facteur clé pour un développement responsable et durable.
  • Collaboration et développement avec les fournisseurs : basés sur les résultats d’audit, les plans d’action corrective qui sont définis avec les fournisseurs pour résoudre tous les points soulignés dans le rapport d’audit. Les plans d’action corrective sont suivis par chaque membre du JAC jusqu’à leur totale résolution. Les membres du JAC se rencontrent hebdomadairement  pour établir le calendrier des audits JAC, valider les rapports d’audits et suivre les plans d’actions correctives. Ces réunions régulières permettent des échanges sur les bonnes pratiques et renforcent l’optimisation des évaluations RSE, rendant l’initiative du JAC plus efficace. Deux fois par an, l’Assemblée Dirigeante du JAC, composée des représentants des directions respectives achats et RSE, se réunit pour vérifier les résultats de la campagne d’audits et prendre des décisions sur les prochaines étapes.

quels sont les bénéfices du JAC ?

Les activités du JAC conduisent à une optimisation des coûts et des processus pour à la fois les fournisseurs et les opérateurs de Télécommunications :

  • Les fournisseurs reçoivent seulement une demande d’audit pour le compte de l’ensemble des opérateurs de Télécommunications.
  • Les fournisseurs bénéficient de l’adoption d’une méthodologie standard sur l’ensemble du processus d’audit.
  • Les opérateurs de Télécommunications optimisent les évaluations RSE et suivent un processus d’échange de bonnes pratiques.

quels sont les premiers résultats du JAC ?

A fin décembre 2015, plus de 209 audits ont été réalisés auprès de fournisseurs de l’ICT dans 23 pays en Asie, Afrique, Europe de l’Est et Amérique du Sud couvrant plus de 600.000 travailleurs au total.

En 2015, le nombre d'audits de fournisseurs de rangs 2 et 3 augmente: 56% des audits couvrent les sous-traitants de rang 2, 28% de rang 3 et 16% le site de productions des fournisseurs (rang 1).

La part du nombre de sites de production sans problèmes RSE est passée de 39% à 46%.

Un nombre limité de non-conformités ont été constatées. Les plus communes concernaient le temps de travail, l'hygiène et la sécurité et l'environnement.
Peu de cas de discrimination et de jeune travailleur ont été trouvés.
La durée de résolution des non-conformités varie selon leur typologie. En particulier, les problématiques sur le temps de travail (les limites à la fois sur le temps normal de travail et les heures supplémentaires), nécessitent plusieurs mois avant d’être résolues car elles impactent le management des ressources humaines.