3 questions aux organisateurs du Summer Well Festival de Roumanie

Avec environ 15 000 participants par an, le Summer Well Festival est la petite pépite des festivals européens. Cette année, en plein milieu d'une forêt luxuriante à Buftea en Roumanie, les festivaliers pourront applaudir Metronomy, The Kills ou encore Birdy parmi bien d'autres.
A quelques heures du coup d'envoi, nous avons parlé à Mirela Bosoi (Chargée de la Communication chez Orange Roumanie), Dragos Huian (Spécialiste Sponsoring et Evénementiel chez Orange Roumanie) et Andi Mitoi (Organisateur du Summer Well via Livada) qui nous ont parlé de l'évolution du marché musical roumain, l'importance qu'ils donnaient à l'aspect visuel du festival et des artistes qui sont passés par la scène du Summer Well.

Orange Pop : A l’heure ou les festivals sont plus en vogue que jamais, comment le Summer Well arrive t-il à se démarquer, à garder son authenticité et cette ambiance évanescente si unique?

Bien que la musique soit la colonne vertébrale du festival, on passe beaucoup de temps à chercher des façons de surprendre les personnes qui viennent au Summer Well et de leur fournir une expérience unique. Nous avons toujours réussi à faire venir en Roumanie les artistes et les designers les plus cool, et ils ont participé à faire du Summer Well ce qu’il est aujourd’hui. En théorie, n’importe qui pourrait assister au Summer Well même s’il n’y avait pas (ou s’il y avait moins) de musique sur scène. Cette année, nous lançons un nouveau concept pour justement tester cette idée: Night Picnic. Les pelouses du festival sont ouvertes mais il n’y a aucun artiste international sur scène. On peut donc passer un bonne soirée dans l’atmosphère du festival, rencontrer des gens et faire des choses qu’on n’a pas l’occasion de faire quand on cherche à faire tous les lives. Du coup l'expérience Summer Well peut être appréciée un jour avant l’ouverture des portes. On met en avant l'expérience plutôt que le line-up.

Orange Pop : On ne compte plus les grands noms qui sont passés sur les différentes scènes du festival. Pourrait-on avoir une ou deux anecdotes marquantes des éditions précédentes ?

En tant que promoteurs, particulièrement pour un événement comme le Summer Well, pour lequel la sélection des artistes est un travail d'amour, même les situations les plus banales ont une importance particulière pour nous. Les faits marquants doivent inclure aller au cinéma avec certains des gars de Placebo, car ils ne voulaient absolument pas manquer l’avant-première des Gardiens de La Galaxie. Popcorn et boissons inclus. Nous avons également développé une connexion spéciale avec le groupe Hurts au fil des années, on est devenu leurs promoteurs roumains de choix. Les gars sont de grands fans de Roumanie, ils ont des clubs et des restaurants préférés ici, ils aiment qu’on connaisse déjà leurs exigences dans les coulisses… à savoir des photos de mannequins roumaines collées sur les murs.

Orange Pop : Quelle place détient la Roumanie dans le monde de la musique en Europe ? Quelles sont les raisons qui font que les artistes acceptent votre invitation face à des festivals qui se déroulent dans des pays comme l’Angleterre, la France ou l’Allemagne, connus pour être de gros marchés musicaux ?

La Roumanie devient une destination très intéressante pour les musiciens en tournée, pour de nombreuses raisons. L'une d'entre elle est justement le fait qu'il s’agit d’un nouveau marché, qui dispose d’une bonne réputation basée sur l'hospitalité, le professionnalisme, le bon temps, des prix raisonnables et des fans enthousiastes. La plupart des artistes que nous avons rencontrés au cours des sept dernières années ont comparé être ici à être en vacances, et comme on le sait tous, les nouvelles vont vite.

L'équipe de choc ! Mirela, Dragos et Andi sont prêts pour le festival