L’actrice et diva égyptienne Laila Eloui

Diva orientale pour certains, icône intouchable pour d’autres, Laila Eloui fait clairement partie du Panthéon du cinéma égyptien. Celle qui a entamé sa carrière à l’âge de 8 ans en participant à des programmes radios et télévisés, a aujourd’hui plus de 70 films à son actif.

La leçon de danse et de joie de vivre de Laila Eloui © Copyright Pyramide Distribution

De son premier rôle en 1983 dans Tgebha keda Tgelha Keda Heya Keda, au célèbre film Le Destin (1997) du réalisateur Youssef Chahine jusqu’à sa performance éblouissante dans le tout récent Le ruisseau, le pré vert et le doux visage, elle a su incarner tous les rôles. Jonglant entre films, séries télévisées et théâtre, elle a traversé les générations tout en conservant le jeu exigeant et l’aura aussi glamour que charismatique qui font sa marque de fabrique.

Les actrices n’ont plus cela, mais le moindre geste de Laila Eloui est celui d’une star, elle apporte avec elle une atmosphère de cinéma. Dans le film, elle incarne le rêve qui devient possible”, confiait le réalisateur Yousry Nasrallah dans une interview accordée à Télérama. Dans Le Ruisseau, le pré vert et le doux, virevoltante comédie musicale sur une famille de restaurateurs, véritable hymne à la vie et aux femmes, Laila Eloui incarne la plantureuse Shadia, dont le charme fait chavirer le coeur d’un futur jeune marié. Les pouvoirs et le charisme de Laila sont décidément sans limites !

La bande-annonce Le ruisseau, le pré vert et le doux visage