Smart Agriculture : le numérique en terrain fertile

L’agriculture a toujours tiré parti des progrès techniques. À leur tour, les nouvelles technologies font leur entrée dans les exploitations pour améliorer les pratiques de travail et les résultats. Orange adresse la spécificité de ce secteur avec Orange Business Services, pour développer une agriculture intelligente et performante, essentielle au futur de la planète.

Smart-agriculture

Alimenter la planète : défi n°1 de l’agriculture de demain

La population mondiale va croître jusqu’à atteindre 9,3 milliards d’individus en 2050*. Cela représente une augmentation de 30 % des « bouches à nourrir » en 35 ans. Pour cela, la production alimentaire va devoir augmenter de plus de 5 milliards de tonnes par an… tout en préservant au mieux les ressources, car terres, eau et énergie sont des denrées précieuses à économiser.
Pour aider l’agriculture et l’élevage dans ce défi, les technologies numériques sont un allié de poids. Objets connectés et exploitation du Big Data ouvrent la voie à une agriculture de précision, capable de mieux anticiper les aléas climatiques et d’utiliser à meilleur escient les ressources naturelles.

  • Les nouvelles technologies sont jugées utiles pour 79 % des exploitants connectés
  • Plus d’un agriculteur français sur deux est équipé d’un GPS
  • « Ageekulteur » ou « agrinaute » désignent les agriculteurs connectés, qui s’approprient les technologies numériques au quotidien dans leur travail

*Source : Rapport Agriculture-Innovation 2025, octobre 2015.

Des solutions smart pour toutes les cultures

Agriculture et élevage – Machines connectées, capteurs météo et analyse des sols, relevés de données par drone… Les technologies assistent les exploitants et éleveurs dans leur pratique quotidienne et leur permettent d’améliorer leurs rendements. Connecter un engin agricole à une plateforme externe dotée d’une carte SIM M2M permet par exemple de stocker et analyser des données relatives au volume des récoltes, à l’humidité des graines ou à l’état des sols. Une fois traitées, elles sont restituées à l’exploitant sur son ordinateur, sa tablette ou son smartphone pour l’aider à prendre les meilleures décisions.

L’exemple Dacom, cultivateur de productivité
La société néérlandaise Dacom, dont les solutions reposent sur l’infrastructure de communication et les services M2M d’Orange, commercialise par exemple des capteurs connectés capables de transmettre des données en temps réel sur les conditions météo, l’état des sols ou la santé des animaux d’un cheptel. En croisant les données des exploitations, Dacom fournit des réponses fiables et précises aux agriculteurs qui anticipent et optimisent ainsi leur travail. Résultat : des rendements maximisés, une utilisation de l’eau, des semences et des engrais rationnalisée, et un meilleur monitoring de la santé des élevages.

Apiculture – L’indispensable rôle des abeilles dans l’écosystème naturel et humain n’est plus un secret. Pour enrayer leur déclin, la start-up Hostabee a installé des capteurs sur des ruches et expérimente le kit de connectivité LoRa d’Orange depuis mai dernier. Les apiculteurs sont ainsi alertés en temps réel de l’activité de la ruche, de la température et de l’humidité de l’air, et améliorent ainsi leur connaissance de la santé des abeilles en limitant les pertes d’essaims.

Pisciculture – Une panne sur un système d’élevage de millions de saumons peut provoquer en 20 minutes l’arrêt total de la production. La fiabilité du réseau est essentielle. Marine Harvest, l’un des leaders mondiaux de l’élevage de saumons, a confié à Orange Business Services la mise en œuvre et la gestion de son infrastructure réseau mondiale. Grâce à des liaisons vidéo sécurisées, cette infrastructure permet la coopération des collaborateurs de l’entreprise à travers le monde et la surveillance de l’aquaculture.

Afrique et mobile agriculture

Les pays africains, souvent concernés par les questions de nutrition, ont beaucoup à gagner à développer la smart agriculture. Orange développe dans ces pays la « m-agri », capitalisant sur le fort développement du mobile sur le continent. Il s’agit d’une gamme de services mobiles pour le monde agricole, aidant à améliorer les revenus, à accroître la productivité et plus largement consolider toute la chaîne de valeur.

Au Niger, Orange a par exemple déployé « Labaroun Kassoua » : un service de consultation du cours des denrées agricoles et du bétail. L’application analyse en temps réel les prix de vente sur 57  marchés. Les exploitants, informés à distance et en temps réel, sont ainsi à même de prendre les meilleures décisions et de mieux aborder les négociations commerciales.

* Source : Institut national d'études démographiques, novembre 2015.