Le Sea-Me-We 5 à La Seyne-sur-Mer : toutes nos questions

L’atterrissement1 du tout nouveau câble sous-marin Sea-Me-We 5 à la Seyne-sur-Mer le 1er mars, c’est un grand événement. Quels sont les enjeux pour les clients et pour le Groupe ? En quoi est-il différent des autres câbles ? Jean-Luc Vuillemin, Directeur Réseaux & Services internationaux satisfait à notre curiosité...

La stratégie du Groupe vise à proposer une connectivité enrichie et haut débit aux clients. Comment le Sea-Me-We 5 contribue-t-il à cette priorité ?

JLV : Il faut d’abord rappeler que 99 % du trafic Internet mondial passe par les câbles sous-marins. C’est pourquoi, l’implication du groupe Orange dans le développement de nouveaux câbles et dans l’accroissement de capacité est élément essentiel. Cela permet à nos clients de bénéficier du meilleur de l’internet. Pour nos clients entreprises, c’est aussi la garantie de disposer d’un lien de qualité à très faible latence entre les places financières d’Asie et celles d’Europe.
A quels clients et pour quels types d’usages est-il destiné ?

 JLV : Tous les clients d’Orange à travers le monde bénéficieront des apports de ce nouveau câble tant dans le domaine entreprise, que Wholesale ou grand public et cela quel que soit leur localisation. A noter également, l’interconnexion à Djibouti avec d’autres câbles africains permettra de desservir l’ensemble de nos filiales sur ce continent ainsi que celles situées plus spécifiquement dans l’Océan Indien.
Et puis, le Sea-Me-We 5 nous offrira aussi des garanties de sécurisation supplémentaires ainsi qu’à nos clients, dont les flux de voix et données transitent via les câbles reliant déjà les deux continents.

Le câble sous-marin Sea-Me-We 5

Long de 20 000 km, le câble sera mis en service au deuxième semestre 2016 (prévision). Il relie la France à Singapour en desservant 17 pays.
Grâce à l’interconnexion avec Djibouti, Orange ouvre une nouvelle artère vers l’océan Indien pour accompagner la croissance du haut-débit à la Réunion et à Mayotte.

Le Sea-Me-We 5 à la pointe des toutes dernières innovations technologiques

Intégrant les dernières technologies de multiplexage de longueur d’ondes (WDM) et doté de 3 paires de fibre optique, le Sea-Me-We 5 offrira une capacité initiale de 24 Tbps. Ce débit correspond à 24 000 milliards d’infos par seconde. A titre de comparaison, cela représente trois à quatre fois la capacité qui transite actuellement sur le réseau cœur d’Orange en France.

Le Sea-Me-We 5 en quelques chiffres :

Un réseau de 20 000 km avec 17 pays connectés un consortium de 15 opérateurs.

1 L’atterrissement correspond au raccordement du câble sous-marin à une station terrestre.