En route vers la 5G

Dans les années 2020, la 5ème génération (5G) des réseaux mobiles connectera des dizaines de milliards d'objets avec une diversité inédite: usines, voitures, lunettes, instruments médicaux, etc.  Les travaux autour de la 5G montent d’ores et déjà en puissance : en voici quelques exemples très significatifs.

En novembre 2016, deux jalons importants ont été franchis avec Orange : l’inauguration d’une chambre de tests anéchoïque en partenariat avec le CNRS et l’université Nice Sophia Antipolis, ainsi que la remise d’un Prix par l’ANR [Agence Nationale de la Recherche] , récompensant un projet de recherche multi-partenaires (dont Orange est porteur) lancé en 2011.

La chambre anéchoïque : un dispositif essentiel

Le 4 novembre dernier a été inaugurée à Sophia-Antipolis une chambre anéchoïque en partenariat avec le LEAT [Laboratoire d’Électronique, Antennes et Télécommunications]. Cet outil de premier plan  permet d’évaluer les performances des solutions antennaires des futurs réseaux mobiles 5G et de l’Internet des Objets.  A cette occasion Nicolas Demassieux, Senior Vice-Président, Orange Labs Recherche, a déclaré : « C’est la concrétisation de la collaboration, très importante, entre  Orange, l’université et le CNRS, pour préparer les antennes de demain et faciliter l’avènement de l’Internet des objets ».

La chambre anéchoïque  permet d’analyser la performance des systèmes antennaires, dans un environnement dénué de tout obstacle réfléchissant et de signaux externes perturbateurs, dans une très large gamme de fréquences (600 MHz à 110 GHz) : c'est une nécessité essentielle pour préparer les futurs réseaux 5G !

 

Trimaran : un projet révolutionnaire

Le 17 novembre dernier, le prix « Impact Économique » de l’ANR a été décerné au projet de recherche Trimaran, multi-partenaires et porté par Orange. Ce projet de recherche est à l’origine de la dalle 5G qui avait été présentée au Mobile World Congress en 2016.

Depuis 2010, les chercheurs d’Orange pressentent le potentiel de technologies révolutionnaires de transmission économes en énergie pour la 5G, basées sur des antennes-relais « focalisantes ». Ils ont rassemblé les partenaires du consortium TRIMARAN pour lever ensemble ces verrous et produire des innovations majeures. Les partenaires du projet totalisent plus de 20 brevets sur la focalisation par le Retournement Temporel et sur les antennes miniatures (Orange en a 14, ATOS 4, Institut Langevin 4 et INSA-Rennes 3).
 

Dinh-Thuy PHAN HUY, ingénieure de recherche chez Orange récompensée par l'ANR
Trimaran c’est un projet de recherche collaborative pour des réseaux mobiles du futur … verts!...
Dinh-Thuy PHAN HUY, ingénieure de recherche chez Orange récompensée par l'ANR

 

 

Le communiqué de presse de l'ANR