Mieux comprendre l'impact du numérique dans nos vies

Plateforme collaborative ouverte, le Digital Society Forum a été initié par Orange afin de donner à chacun des clés de compréhension pour mieux appréhender notre vie numérique. Le Digital Society Forum rassemble sociologues, universitaires et acteurs de la société civile autour de grands thèmes de la vie quotidienne. Cette vision croisée est ensuite partagée lors d'ateliers participatifs publics, en régions et à l'étranger, afin de proposer des pistes d'action à tous et pour tous.
Découvrez deux témoignages d'utilisateurs qui sont aussi des salariés d'Orange.

Trois questions à Coura Sow

Vous allez bientôt lancer le Digital Society Forum au Sénégal. Comment cet ambitieux projet a-t-il vu le jour ?
L’idée est née en 2015. Début 2016, j’ai rencontré l’équipe du Digital Society Forum France et ses partenaires et j’ai assisté à un atelier. De retour au Sénégal, j’ai activement travaillé à l’adaptation du DSF à notre contexte avec Mouhameth Ndaw, Responsable des relations extérieures. La population sénégalaise étant moins connectée que la population française, nous allons le prolonger dans « la vie réelle » en organisant des after works, des débats qui feront vivre les idées nées des tables rondes.

Où en êtes-vous du processus ?
Nous avons déjà identifié les experts qui participeront à notre première table ronde ayant pour thème l’impact du numérique sur l’emploi. Tous ont accueilli l’idée avec enthousiasme. Nous sommes également soutenus par des partenaires – des universitaires, un groupe de presse, et même des services de l’Etat. Nous finalisons actuellement le travail de recherche documentaire et de construction du référentiel.
La première table ronde aura lieu le 1er décembre. Elle réunira 70 participants, contributeurs et invités et sera dès le lendemain présentée à des étudiants à l’université !

Que représente le Digital Society Forum ?
C’est d’abord une façon pour Orange Sénégal d’assumer sa responsabilité sociale d’entreprise. C’est aussi un moyen de nous impliquer dans les grandes problématiques auxquelles le pays est confronté, à commencer par le chômage. Le numérique peut participer à résoudre les difficultés rencontrées par les pays en développement. E-santé, e-learning, e-éducation, e-gouvernement… sont autant de solutions à déployer ! Et le DSF peut jouer un rôle majeur dans ces projets.

Coura Sow, Responsable des relations avec l’écosystème numérique, Orange Sénégal
Le Digital Society Forum est un moyen de nous impliquer dans toutes les grandes problématiques de la société et d’apporter notre contribution pour les résoudre...
Coura Sow, Responsable des relations avec l’écosystème numérique, Orange Sénégal

Trois questions à Alexandre Cros

Vous avez participé à un atelier, quelle était votre motivation ?
Au départ, je souhaitais comprendre le fonctionnement des ateliers  parce j’envisageais d’en organiser un sur mon territoire. Après une formation Orange sur le Digital Society Forum, on m’a proposé de participer à cet atelier sur le travail à distance télétravail organisé à La Rochelle. J’ai été immédiatement séduit ! Nous étions répartis en tables de 6 personnes, j’étais avec un collègue, une personne travaillant dans une start-up et 3 étudiants en école de commerce. Les différences de point de vue, de vécu, d’âge, d’horizon ont permis d’émettre des idées inattendues dans un véritable esprit collaboratif.

Quels sont les points forts de ces ateliers ?
Dans un temps très court, il faut être attentif à laisser la parole à tout le monde. On ne cherche pas à être exhaustif mais au contraire spontané et créatif… C’est un exercice très libératoire qui relève de « l’agilité intellectuelle ». C’est plus fructueux qu’un débat sur un réseau social par exemple : chacun tient davantage compte des autres, a une meilleure écoute. Néanmoins, j’aurais souhaité, peut-être, que la présentation initiale par l’intervenant soit davantage interactive, avec une session de questions / réponses…  

De tels ateliers font-ils progresser la compréhension du numérique dans la société ?
Ils peuvent faire naître des idées nouvelles ! J’ai maintenant hâte d’organiser un atelier – sans doute sur l’équilibre vie privée / vie professionnelle, et peut-être plus particulièrement orienté sur le point de vue des femmes. En relation au quotidien avec des élus, des collectivités et des organismes consulaires, je pense déjà solliciter certaines de mes relations de travail qui, je pense, adhéreront à cette démarche et auront plaisir à y participer ou à la favoriser !

Alexandre Cros, Directeur des relations avec les collectivités locales Orange dans la Sarthe
Les ateliers du Digital Society Forum sont de véritables et fructueux exercices d’intelligence collective...
Alexandre Cros, Directeur des relations avec les collectivités locales Orange dans la Sarthe