Donner à toutes et tous les jeunes le goût des sciences et de l’innovation

Madame Laurence Rossignol, Ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des Femmes, a participé, vendredi 9 septembre 2016, au lancement de la 5ème édition de Science Factor.  Orange est partenaire de ce concours, qui vise à susciter, chez les collégien-ne-s et lycéen-ne-s, des vocations dans les filières scientifiques.

Science Factor

Mari-Noëlle Jégo-Laveissière, Directrice Exécutive Innovation, Marketing &Technologies (Orange) et Christine Albanel, Directrice Exécutive Responsabilité Sociale d’Entreprise, Diversité, Partenariats et Solidarité (Orange), ont accueilli la Ministre à Orange Gardens, le campus dédié à la recherche et l’innovation d’Orange situé à Châtillon. Elles étaient entourées de plusieurs femmes « rôle modèles » et d’une équipe composée d’une collégienne et de trois collégiens, tous lauréats du concours Sciences Factor 2014. Ils ont partagé leur enthousiasme envers ces sujets passionnants autour du numérique.

Le Prix Science Factor, est une initiative ludique et participative pour faire émerger des projets d'innovation techniques et scientifiques d'équipes mixtes pilotées par des filles. A l’occasion du lancement de la 5ème édition, Mari-Noëlle Jégo-Laveissière, qui préside le Prix, a déclaré : « je suis intimement persuadée que c’est de la diversité des équipes que naissent les plus grandes innovations. Science Factor est un formidable moyen d’encourager les filles dans les filières scientifiques, autour de projets collaboratifs d’innovation citoyenne particulièrement motivants ». De fait, pour que les filles ne s'excluent plus de ces filières où leur contribution est aussi importante que celle des garçons, le concours Science Factor les invite à présenter des projets  « d'innovation citoyenne », c'est-à-dire des innovations dont les équipes savent clairement démontrer l'utilité à la société ou à l'environnement.

  1. Pour participer : Le concours Science Factor s’adresse aux élèves, de la 6ème à la Terminale. Le dossier de candidature est à remplir en ligne sur Facebook depuis le 7 septembre ou bien directement sur le formulaire de participation sur Internet.

Laurence Rossignol a apprécié cette « belle matinée » qui lui a permis d’appréhender la manière dont « le potentiel d’innovation présenté prend en compte la mixité et la politique en direction des jeunes talents au sein d’Orange ». Elle est aussi revenue sur la campagne « Sexisme pas notre genre », qu’elle a lancée le 8 septembre 2016.  
 « C’est très important que les filles se disent : oui c’est possible d’aller vers une filière scientifique », a insisté pour sa part Christine Albanel. Elle a rappelé un chiffre cité par Brigitte Grésy, Secrétaire Générale du Conseil Supérieur de l’Egalité Professionnelle : « les écoles d’ingénieur en informatique comptent 11% d’étudiantes, elles sont 15% dans les écoles du numérique, et seulement 20% des inscrits en licence professionnelle de l’informatique ».  De fait, l'étude Mutationnelle parrainée par Orange chaque année met en évidence la stagnation inquiétante de la proportion de femmes dans les formations scientifiques et techniques en France, et la chute préoccupante de la féminisation des filières du numérique.
Christine Albanel a donc souligné combien « donner le goût des sciences et de l’innovation aux jeunes d’aujourd’hui et de façon équilibrée entre filles et garçons représente un enjeu crucial pour qu’ils aient toutes et tous l’accès aux métiers du numérique, les métiers de demain ». Le digital va modeler le monde de demain, il est donc vital que les projets soient pensés et réalisés par des équipes mixtes. Car la mixité dans les équipes est une clé de la performance.
Orange, a-t-elle souligné, a déjà concrétisé certains succès dans cette politique. Ainsi, la proportion de femmes dans les métiers techniques au sein d’Orange atteint 20% dans l’informatique et 13,81% dans les réseaux, des statistiques comparables à celles observées dans la Silicon Valley.

Image Science Factor

Voici quelques-unes des initiatives déployées par les équipes d’Orange :

  • Capital Filles : un partenariat avec les lycées pour permettre à des lycéennes de banlieues ou zones rurales de construire un projet professionnel en entreprise. Ce sont 225 collaboratrices d’Orange qui participent bénévolement au tutorat de ces jeunes filles pour les accompagner, avec un succès probant de 92% de réussite au Baccalauréat
  • La technologie n’a pas de sexe : une campagne de communication ludique et digitale, à rebours des préjugés. Au travers de MOOCs les adolescentes découvrent ces métiers technologiques qui deviennent ainsi plus accessibles
  • Super Codeurs : cette initiation au Code s’adresse à autant de jeunes filles que de jeunes garçons. Elle est déployée depuis deux ans dans neuf pays grâce à des salariés Orange coach bénévoles
  • Citons aussi le réseau Innov’Elles (rassemblant les femmes mais aussi les hommes d’Orange) qui compte 2 900 membres en France.

Orange a reçu plusieurs distinctions qui reconnaissent ces actions, notamment le Gender Equality European and International Standard (GEEIS). A ce jour, 11 filiales pays et OBS (Orange Business Services) sont certifiés GEEIS.  
Chaque intervenant(e) a conclu cette matinée d’échanges en insistant sur : « nous ne pouvons pas nous permettre de passer à côté de ces talents ».

En savoir plus
En savoir plus