IoT : tout savoir sur la 3e révolution numérique

Toujours plus nombreux, les objets connectés imprègnent notre quotidien. Ils nous aident à mieux gérer notre domicile, nos déplacements ou notre santé et facilitent la transformation digitale des entreprises. Ces objets communicants et connectés à internet constituent un réseau appelé internet  des objets ou IoT – Internet of Things en anglais.

Un développement exponentiel

L’internet des objets recouvre les échanges de données issus des machines et des capteurs du monde réel qui communiquent via Internet.
L’IoT constitue ainsi la troisième révolution numérique, après les télécommunications et l’internet, en permettant l’interaction entre le monde digital et le monde physique : entre un humain et un objet et de machine à machine.

750 millions de nouveaux objets connectés ont été utilisés dans le monde en 2016. On estime que près de 21 milliards d’objets connectés communiqueront d’ici 2020. (Source : Gartner) a

Ces communications contribuent fortement à l’accroissement du volume de données circulant sur les réseaux. D’autant plus que ces dernières années, les objets connectés se sont multipliés de manière exponentielle, chez les particuliers comme dans l'univers professionnel.

173 millions de connexions actives en Asie-Pacifique en 2016 dont 105 millions en Chine, 21 millions au Japon, 12 millions en Indonésie et 8 millions en Corée du Sud ; 550 millions de connexions actives prévues en Asie-Pacifique en 2020. 48,5 millions de connexions actives pour les 5 marchés principaux de l’IoT (France, Italie, Royaume-Uni, Allemagne et Espagne) ; 118 millions de connexions actives prévues en 2020

Une mine d’informations bénéfiques à toutes les activités humaines

L’IoT et la « mise en données » grandissante du monde qu’il engendre permettent de mieux prévoir, réguler et optimiser des facettes de plus en plus nombreuses de l’activité humaine : les villes, le transport, l’agriculture, l’énergie… Mis au service de la connaissance humaine, l’IoT constitue donc ainsi la promesse d’un progrès pour les individus, la société et la planète. La collecte de données issues de l'activité humaine permet une meilleure analyse des besoins et in fine plus d'efficacité dans tous les secteurs d’activités.

E-santé

Nous pouvons mesurer notre activité physique et évaluer notre rythme cardiaque en un clin d'œil grâce aux montres ou bracelets connectés, ces wearables qui veillent sur notre bien-être. Parallèlement, de nombreuses applications existent dans le domaine de l'e-santé, notamment au service des malades chroniques.

Smart home

Chez les particuliers, l'IoT soutient les progrès de la maison connectée. Les 161 millions de smart homes déjà construits calculent automatiquement la bonne température à régler, le bon niveau de climatisation ou de lumière… et permettent à leurs propriétaires de piloter leur domicile et équipements depuis leurs smartphones.

Smart cities

Les collectivités sont elles aussi concernées par le boom des objets connectés, qui vont leur permettre d’offrir aux citoyens de nouveaux services en travaillant avec les grands acteurs de la ville. L’analyse en temps réel des flux de voyageurs ou la géolocalisation des véhicules de transport facilitent les déplacements, tandis que les bâtiments intelligents ajustent leur consommation d’énergie en fonction de l’activité des occupants (smart grids).

Smartseille, l’éco-quartier du futur à Marseille

Premier éco-quartier numérique de France, Smartseille disposera d’un réseau très haut débit interne pour offrir des services numériques innovants à ses résidents.

Voiture connectée 

Les constructeurs automobiles travaillent au développement de véhicules  connectés et interactifs. Cette intelligence embarquée rendra la voiture contrôlable à distance et capable de transmettre des données sur la conduite de l’usager ou sur l’état d’usure des pièces. Des informations utiles au propriétaire comme au constructeur pour anticiper les réparations à effectuer mais aussi renforcer la sécurité au volant.

A quoi ressemble la voiture connectée du futur ?

Conduite autonome, activation par geste, technologies holographiques… voici à quoi pourrait ressembler la voiture du futur.

Industrie 4.0

Les objets connectés jouent un rôle clé dans l’amélioration de la productivité des processus industriels, en particulier avec le développement de l’automatisation, la communication en réseau avec des acteurs extérieurs (fournisseurs, clients) et la maintenance prédictive.
L’IoT permet aux industriels de collecter des données pour analyser l’utilisation réelle de leurs produits, de comprendre l’usage qui en est fait par les clients et d’identifier les fonctions les plus utilisées.

Des infrastructures adaptées pour une consommation responsable

Pour pouvoir tenir les promesses annoncées, l’IoT doit pouvoir reposer sur de solides infrastructures réseau. Les opérateurs télécoms travaillent pour cela au déploiement de réseaux bas débit dédiés (LoRa®, LTE-M) consommant moins d’énergie  mais aussi à la normalisation de la 5G, réseau mobile du futur qui permettra de disposer de la bande passante nécessaire à la masse d’informations échangées.

Ces technologies sont la garantie d’un internet des objets respectueux des enjeux environnementaux en offrant une connectivité à faible consommation d’énergie sur de longues distances et à faibles coûts.

Une sécurité native des objets connectés ?

66 % des clients sont inquiets de l’utilisation pouvant être faite de leurs données personnelles provenant de l’IoT. (Source : étude BullGuard, mars 2016)

La sécurité des données et leur confidentialité est un enjeu-clé de l’internet des objets, car tout objet connecté constitue une opportunité pour les cyberattaques. Les fabricants doivent réaliser l’importance de sécuriser les objets connectés dès leur conception. L’assurance de l’identité, de l’intégrité des appareils IoT, ainsi que la sécurité de sauvegarde et d’usage des données sont essentiels. En aval, fabricants comme opérateurs devront accompagner les utilisateurs finaux pour les aider à mieux comprendre comment sécuriser eux-mêmes leurs objets.

IoT et innovation : Orange, en faveur d’une démarche ouverte

Orange s’engage aux côtés de tous les acteurs de l’internet des objets afin de construire un écosystème actif et profitable. Cette démarche d’open innovation se traduit notamment par :

  • la possibilité donnée aux fabricants de tester leurs objets connectés à l’Open IoT Lab, à Orange Gardens, l’écocampus de l’innovation situé près de Paris,
  • l’accès à un catalogue – IoT Device Catalogue – de plus de 80 objets référencés, testés sur notre réseau basé sur la technologie LoRa®, aux entreprises bénéficiant de l’offre Datavenue,
  • la mise à la disposition d’une gamme d’APIs et de kits de prototypage aux développeurs,
  • la création de partenariats avec des entreprises dans une logique de co-innovation et de conception de nouveaux services.