Economie et progrès : place aux femmes

Coup de projecteur sur le Women In Africa à Marrakech et le Women’s Forum for the Economy & Society à Paris. Leur objectif commun ? Donner une vraie place aux femmes dans l’économie pour stimuler le développement socio-économique des pays. Deux événements que nous soutenons avec conviction ! En effet, Orange œuvre depuis des années à l’inclusion numérique et à l’émancipation et des femmes.

Des initiatives globales en faveur de l’émancipation des femmes

Les femmes africaines produisent jusqu’à 65 % des biens économiques du continent, mais ne représentent que 8,5 % des emplois non-agricoles : un constat qui a donné naissance au « Women in Africa ». Cette initiative mondiale inédite souhaite mettre les talents féminins au cœur de la construction d'une Afrique inclusive. Elle a réuni plus de 300 femmes et hommes d’Afrique et du monde lors de son premier forum qui s’est tenu à Marrakech du 25 au 27 septembre 2017. Ils ont pu échanger lors de conférences, master classes et laboratoires de réflexion collaboratifs autour de véritables enjeux pour l’Afrique comme l’agriculture, l’énergie, l’eau ou l’entrepreneuriat.

Toujours pour mettre en avant les talents féminins aura lieu à Paris les 5 et 6 octobre 2017 le Women’s Forum for the Economy & Society. Cet événement, créé en 2005, réunira cette année 120 intervenants et 2 000 délégués issus de 85 pays, avec une ambition nouvelle affirmée par sa directrice générale, Chiara Corazza : « passer d'une logique de think tank à une logique d'actions et de projets ». Au-delà des sujets en rapport avec la défense des droits des femmes, le programme du forum comprend également d’autres thématiques comme l'impact des nouvelles technologies, l'urbanisation, le changement climatique ou la montée des populismes.

Ces deux manifestations sont soutenues par Orange, qui partage leur vision et œuvre, dans tous les territoires où sont déployées nos activités, à l’inclusion des femmes dans l’économie.

Afrique : les femmes au cœur de l’action

En Afrique plus que nulle part ailleurs, le rôle des femmes est clef dans le développement économique et social des pays. Ce continent, qui deviendra demain le continent le plus puissant du monde, doit inventer son propre modèle et intégrer les femmes pour réussir son envol. Entretien avec Elisabeth Medou-Badang, CEO d’Orange Cameroun et Aude de Thuin,  Fondatrice et Présidente du Women in Africa.

Conjuguer le digital au féminin

L’accès généralisé des femmes aux technologies de l’information et de la communication générerait une augmentation du revenu par habitant de 20 % dans les pays en développement.

Source : OCDE 2008

Orange s’engage à mettre le numérique au service de l’émancipation des femmes, notamment à travers notre programme m-Women en Afrique. Sous cette bannière sont regroupées des actions couvrant un large spectre : l’accès à des informations santé ou agricoles, au micro-crédit et à la micro-épargne, l’accompagnement pour démarrer une activité professionnelle ou encore l’anonymisation protégeant du harcèlement. En effet, la sécurité et le harcèlement constituent les principales barrières à l’adoption du mobile par les femmes en Afrique et au Moyen Orient. Le service « Private Recharge » permet aux abonnées Orange Egypte d’acheter une recharge électronique prépayée sans avoir à donner leur numéro de téléphone mobile au revendeur.

Des actions portées par le Groupe, mais aussi par la Fondation Orange, avec par exemple le programme Maisons Digitales qui favorise l’insertion professionnelle des femmes en proposant à des femmes sans qualification et sans emploi des formations numériques de longue durée afin de les aider à trouver un travail ou à entamer une reconversion professionnelle. « J’ai appris à me familiariser à l’informatique. Avant cela, je n’avais jamais touché à un ordinateur, j’étais donc une sorte d’analphabète du siècle. A présent, je peux déjà saisir dans Word, Excel… Cela va beaucoup me servir dans mon activité de restauration », témoigne une mère célibataire bénéficiaire du programme.

Et dans le Groupe ?

Notre engagement en faveur de l’émancipation des femmes se concrétise également à l’intérieur du Groupe, qui a fait de l’égalité professionnelle un levier de la transformation digitale. Les femmes composent 33 % des COMEX et CODIR (contre 14 % en moyenne dans les entreprises du CAC 40). Nous avons d’ailleurs pour objectif de compter 35 % de femmes dans nos réseaux de management en 2020.

Susciter des vocations chez les filles pour les métiers du numérique

Orange soutient la 6ème édition du concours Science Factor dont le coup d'envoi a été donné le 25 septembre dernier. Il propose aux jeunes de la sixième à la terminale de construire un projet scientifique. Orange innove avec  « Le Prix numérique Science Factor avec Orange ». Il récompensera l’équipe ayant présenté la solution numérique (matériel, logiciel ou application, réseaux) ayant un impact positif clairement démontré au niveau sociétal, économique ou environnemental. L'originalité ? Un concours mixte qui vise à attirer les femmes dans les filières techniques.