Orange modernise son réseau de téléphonie fixe vers le tout IP

Orange a engagé la modernisation de son réseau de téléphonie fixe en France afin de prendre en compte l’évolution des usages, de la technologie et donc d’être en mesure d’assurer un service de qualité dans les années à venir.
Le service de téléphonie historique qui s’appuie actuellement sur le réseau fixe historique appelé RTC (Réseau Téléphonique Commuté) va donc évoluer et s’appuyer sur la technologie IP devenue standard mondial, nous parlons de voix sur IP.
Cette technologie IP est déjà utilisée, fin 2016, par plus de 27 millions de clients en France, tous opérateurs confondus (source ARCEP).

L’évolution vers le tout IP permet d’homogénéiser les réseaux et services offerts aux clients

La transformation vers le tout IP est un programme technologique, porteur de promesses et de croissance. Orange va ainsi disposer d’une infrastructure simplifiée, évolutive et puissante pour interconnecter par l’intermédiaire de ses réseaux, tous les terminaux et objets connectés, pour transporter la voix, les contenus et les datas nécessaires à chacun de ses clients. Ce sera le socle commun d’une connectivité enrichie permettant de disposer de capacités accrues et d’une plus grande homogénéité.
Ce programme de transition vers le tout IP concerne l’ensemble des clients des opérateurs qu’ils soient résidentiels, professionnels ou entreprises.

Orange amorce la transformation du réseau historique vers le tout IP

Le RTC, réseau historique d’Orange également utilisé par les autres opérateurs, permet d’acheminer les communications téléphoniques des clients raccordés au téléphone fixe. La technologie RTC reste cependant robuste, ce qui permettra une migration très progressive des clients sur la technologie IP.

Le tout IP est testé dans le Sud Finistère

Ce sont 44 000 foyers dans 14 communes du Sud Finistère* qui peuvent tester en avant-première les offres Voix sur IP de substitution aux services de téléphonie fixe traditionnelle puis aux services voix multi-ligne (Numéris/RNIS).
Ces tests permettent à l’ensemble des opérateurs d’expliquer cette évolution du réseau à toutes les parties prenantes et d’accompagner l’ensemble de leurs clients vers la nouvelle technologie IP.
Cette zone a été choisie pour la représentativité de son parc de clients, qu'ils soient grand public ou professionnel.

A partir du 4ème trimestre 2018, en métropole, les nouvelles lignes téléphoniques fixes ne seront plus construites sur le Réseau Téléphonique Commuté (RTC) mais le seront sur la technologie Voix sur IP. Tous les opérateurs proposeront alors des offres commerciales adaptées.
Le RTC continuera de fonctionner pour toutes les lignes existantes, la migration progressive vers la nouvelle technologie IP de ces lignes existantes ne devant commencer qu’à partir de fin 2023.

Une démarche nationale en 3 étapes vers le tout IP

  • Fin 2018 : arrêt des ventes des offres de voix pour l’ensemble des clients (lignes analogiques) en métropole.
  • Fin 2019 : arrêt des ventes des offres de multi-lignes pour les clients professionnels et entreprises (Numéris ou RNIS) en métropole.
  • A partir de fin 2023 : migration progressive, année par année et zone géographique par zone géographique des lignes téléphoniques RTC existantes vers le tout IP.

Cette migration progressive se fera selon un découpage géographique regroupant des ensembles de communes pour lesquelles la fermeture du RTC aura été annoncée 5 ans à l’avance. Elle s’étendra donc sur plusieurs années.

Voix sur IP : quel changement concret chez soi ?

Le passage de la téléphonie fixe vers les services sur IP, c’est très simple : le téléphone est aujourd’hui relié à une prise « T » qui est branchée sur la prise téléphonique. Demain, le téléphone sera relié à une « box » installée directement chez le client par l’opérateur de son choix, qui permettra l’accès aux services de voix sur IP via le réseau fibre ou cuivre.
Pour des usages particuliers des clients entreprises d'autres solutions techniques pourront être utilisées.

 

Les étapes de l’extinction progressive du RTC en France

*Concarneau, Fouesnant, Ergué-Gabéric, Bénodet, Clohars, Elliant, Ergué-Gabéric, Gouesnach, La Forêt- Fouesnant, Melgven, Pleuven, Rosporden, Saint-Evarzec, Saint-Yvi et Tourch.