La recherche chez Orange (première partie)

Une impulsion technologique qui change le monde. À un rythme qui s’accélère, les technologies numériques, et les nouveaux usages qui en découlent, engendrent de profondes mutations dans nos sphères professionnelles et personnelles. Acteur majeur du monde numérique, Orange s’engage pour réussir les transformations d’aujourd’hui et préparer celles de demain au bénéfice de l’Homme, de la société et de la planète.

Nos équipes de recherche décryptent pour vous ces nouvelles tendances.

Quatre transformations technologiques  majeures

Le besoin croissant d’une connectivité ambiante
À l’instar de l’air que l’on respire, on a dorénavant besoin d’une connectivité permanente et disponible où que l’on se trouve. Pour soutenir la mise en place d’une véritable connectivité ambiante, des technologies telles que la 5G se développent. A partir de 2020, elle offrira une connectivité ultra haut débit plus efficace, en particulier d’un point de vue énergétique, permettra de garantir une connectivité pour des applications critiques et de relier les milliards d’objets de l’Internet des Objets. Des pistes innovantes sont également expérimentées - micro-satellites, drones ou ballons stratosphériques - pour permettre d’étendre encore davantage cette connectivité.

La répartition massive des infrastructures logicielles
L’évolution technologique et les contraintes énergétiques amènent à repenser la répartition de la puissance de calcul et des capacités de stockage. Avec le Cloud computing, les applications et les données étaient jusqu’à présent hébergées dans des grands data centers. Le passage au Fog computing va permettre de décentraliser ces ressources en les embarquant dans les objets connectés qui nous entourent. En parallèle, des fonctions importantes qui étaient auparavant centralisées sont susceptibles d’être décentralisées, à l’instar de blockchain qui permet de répartir des registres commerciaux.

La diffusion du web des objets
Avec la réduction de prix des processeurs, quasiment tous les objets manufacturés pourront être dotés d'un peu d'intelligence, de connectivité et ainsi constituer  un web des objets. Grâce à des capteurs, qui vont être présents un peu partout, le web va se doter de véritables « capacités sensorielles ». Mesurant de nombreux paramètres, aussi bien physiques qu’environnementaux, les objets connectés vont contribuer à collecter des données et approfondir nos connaissances en temps réel. A la clé : la capacité à automatiser certaines tâches dans des domaines aussi variés que la ville, l’industrie ou l’agriculture.

L’émergence de l’intelligence artificielle
Avec le deep learning, l’intelligence artificielle a fait un bond en avant considérable, permettant à la technologie de dépasser, pour des tâches spécialisées et si des données d’apprentissage sont disponibles, les performances du cerveau humain ! Les algorithmes apprenant automatiquement vont permettre d’étendre le champ des possibles. Des moteurs de recherche sémantiques sont capables de discuter, des cogbots spécialisés peuvent conseiller un être humain, et certains objets sont autonomes notamment dans les transports. Mais ce futur ne peut pas être que utilitariste et efficient. Peu à peu s'ajouteront des fonctionnalités plus humaines, de la personnalisation, des capacités de dialogues, de la présence. L’ intelligence ambiante sera demain donc fonctionnelle ... mais aussi émotionnelle, sensible  et permettra de rendre plus « smart » tous les objets de notre vie quotidienne.

Ces quatre transformations technologiques estompent la frontière entre le virtuel et le réel : l’interpénétration toujours plus grande entre le logiciel et le matériel va transformer en profondeur la fonction d’internet et permettre la création de nouveaux services qui faciliteront encore davantage le quotidien des utilisateurs.

Comprendre et accompagner ces mutations 

Si les nouvelles vagues technologiques ont avant tout vocation à optimiser l’expérience offerte aux utilisateurs, lever certains freins restent nécessaire avant d’envisager une adoption massive de ces nouveaux usages. En tant qu’acteur majeur de l’innovation numérique, Orange s’engage à accompagner ses clients, ses collaborateurs et ses partenaires sur les différents aspects de la transition numérique.

L’adoption de nouveaux usages est également indissociable de la confiance numérique. En matière de sécurisation des données personnelles, l’enjeu est bien sûr technique, avec la sécurisation de toute la chaîne par laquelle transite les données (objets connectés, réseaux, espaces de stockage…). Dans cette optique, la  recherche d’Orange travaille à des solutions toujours plus sûres, comme l’authentification basée sur le comportement des usagers ou des solutions novatrices de gestion du consentement.

La sécurisation est également une question culturelle, avec la sensibilisation des utilisateurs au risque de piratage social.

Pour la suite du dossier recherche cliquez ici.