Pour des achats toujours plus responsables

633 Millions de tonnes de CO2, c’est la quantité de gaz à effet de serre économisée en 2018 par les 11 700 fournisseurs des 5 600 grandes entreprises de 90 pays qui ont répondu au Carbon Disclosure Projet (CDP)*. Cette organisation internationale a distingué 128 compagnies pour leur action en matière de réduction des impacts environnementaux de leur chaîne d’approvisionnement. Orange en fait partie et reçoit le label « 2019 Supplier Engagement Leader ».

Depuis une quinzaine d’années, Orange mène une politique environnementale extrêmement active en termes d’empreinte carbone, d’économie circulaire, d’IT for Green ou de préservation de la biodiversité. Cela passe par de multiples actions à tous les niveaux de l’entreprise et dans tous les domaines de notre activité : réseaux, bâtiments, transports, mais aussi notre chaîne d’approvisionnement vis-à-vis de laquelle nous avons développé depuis plusieurs années une politique très structurée.

Cette distinction décernée par le CDP reconnaît, au-delà de nos actions propres sur notre périmètre, notre capacité à générer des effets d’entraînement, à enclencher des dynamiques vertueuses comme demander à nos fournisseurs d’optimiser l’efficacité de leurs transports/livraisons, d’engager des prestataires à améliorer leur transparence sur leurs émissions de CO2 (…) voire même d’inciter les industriels chinois à mettre en place des politiques de développement durable.

La JAC, catalyseur de RSE dans l’usine du monde

Initiée en 2010 par Orange, Deutsche Telekom et Telecom Italia, la JAC (Joint Audit Cooperation) est l’association à ce jour de 16 grands opérateurs télécom qui, réunis, représentent pas moins de 2,7 milliards de connexions et pèsent la moitié des revenus de l’industrie des télécoms dans le monde.

Infatigablement animé par Alex Wang (Director Supplier Management & Innovation Orange), ce groupement mène auprès des fournisseurs et équipementiers de plus d’une trentaine de pays une démarche globale de transparence dans la chaîne d’approvisionnement selon des critères sociaux, éthiques, sanitaires et bien évidemment environnementaux.

La JAC a mis au point des audits auprès de ses fournisseurs qui reconnaissent en 146 points leur capacité à mettre en place les principes RSE mais aussi à les promouvoir dans leur propre chaîne de sous-traitance. De fait, la JAC audite désormais les fournisseurs de rang 4 !

Des audits désormais réclamés par des sous-traitants qui ont bien compris l’importance de satisfaire à des critères qui leur ouvrent des marchés considérables.

C’est ainsi, par exemple, que China Shoto, un fabricant de batteries, a acheté une usine de recylage pour retraiter ces éléments extrêmement polluants.

Preuve supplémentaire de cette dynamique vertueuse : la JAC Academy forme les fournisseurs aux méthodologies d’audit pour qu’ils investiguent eux-mêmes leur propre chaîne de sous-traitance. Avec comme objectif d’aller toujours plus loin dans la transparence et la durabilité.

*(Organisation internationale à but non lucratif qui  encourage les investisseurs, les entreprises et les villes à prendre des mesures afin de construire une économie réellement durable, en mesurant et comprenant leur impact sur l’environnement.) https://www.cdp.net/en/research/global-reports/global-supply-chain-report-2019