14 avril 2020

Comment prendre des nouvelles de vos proches sans y laisser vos données ?

Depuis que nombre d’entre nous sommes confinés à domicile, garder le contact avec ses amis, se famille ou ses collègues passe désormais par des moyens numériques. Les appels vidéo sont même devenus la norme dans ces échanges à distance. Pour autant ces plateformes et solutions de visioconférence si populaires sont-elles bien respectueuses de vos données ? Qu’en est-il des mesures de sécurité ? Voici quelques conseils pour s’y retrouver.

 

Depuis le début de l’année 2020 l’application de visioconférence Zoom a enregistré une hausse de 2,22 millions d’utilisateurs actifs. En quelques semaines seulement, c’est plus que le nombre d’utilisateurs qu’elle a gagnés pendant toute l’année 2019, selon une étude citée par CNBC. Et entre le 11 et le 19 mars Microsoft Teams a conquis 12 millions d’utilisateurs. Pourquoi cette explosion ? Le confinement massif d’une grande partie de la population du fait de la pandémie de coronavirus a fait basculer la plupart de nos activités sociales et professionnelles en ligne.

En effet, si la distanciation sociale est essentielle pour éviter la propagation de la maladie, rester en contact est devenu la priorité, dans nos vies privées mais aussi au travail pour ceux qui peuvent travailler à distance. Cette situation profite à de nombreux outils plus ou moins nouveaux et surtout plus ou moins transparents sur l’usage des datas et la sécurité. Voici quelques conseils pour vous permettre de rester en contact avec vos proches sans y laisser toutes vos données.

 

Travailler de chez soi, une nouvelle norme

Dans les métiers pour lesquels le télétravail est possible, de nombreux challenges apparaissent : organiser les échanges entre les collaborateurs qui travaillent tous de chez eux, maintenir le même niveau d’information entre les équipes, éviter l’isolement. En première ligne les outils numériques et particulièrement les visio-conférences et audio conférences. Discord, Zoom, House Party, Skype, Microsoft Teams… les outils prolifèrent et il est parfois difficile de s’orienter.

Car les risques existent bel et bien, surtout pour des entreprises pour qui des failles de sécurité informatiques peuvent avoir un lourd impact. Le 31 mars, SpaceX la compagnie spatiale du milliardaire Elon Musk, a annoncé bannir l’utilisation de Zoom à cause de craintes liées aux conditions d’utilisation et au respect de la privacy.

C’est en effet sur Zoom que se concentrent les critiques. Parmi les sujets qui doivent inciter à la méfiance, l’application partage les données des utilisateurs à Facebook même s’ils n’ont pas de compte sur la plateforme. L’entreprise aurait également menti sur la sécurité des communications, en indiquant qu’elles étaient cryptées de bout en bout. The Intercept révélait le 31 mars que c’était faux.

Quelques bons réflexes à adopter, pour continuer à échanger tout en évitant de prendre des risques :

  • Se renseigner en ligne sur les applications avant de les télécharger, tout en se méfiant des fausses rumeurs.  
     
  • Faire attention aux conditions d’utilisation. Même si elles longues, elles vous apprendront quels usages fait-on de vos données.
     
  • Préférer des solutions connues comme Skype, Microsoft teams, Google Hangouts, Slack, Cisco Webex… ou open source, comme Jitsi Meet

Mais surtout, n’oubliez pas que tout le monde n’est pas à l’aise avec les usages numériques. Rien de tel qu’un bon coup de téléphone pour prendre des nouvelles.