09 juin 2020

La culture peut-elle indéfiniment vivre confinée en ligne ?

Depuis plusieurs mois, la pandémie de la Covid-19 a forcé les théâtres et les salles de concert à fermer leurs portes pour enrayer la propagation du virus. Avec de graves conséquences économiques pour ce secteur mais dans le même temps, une offre culturelle numérique abondante et innovante a vu le jour.

 

Qui, au début de l’année 2019, aurait imaginé que Broadway, l’avenue new-yorkaise symbole du spectacle vivant, devrait fermer ses portes et ne les rouvrirait pas avant septembre prochain au moins ? En France comme dans le monde entier, beaucoup de spectacles, de concerts, de festivals ont été annulés. Et tous les lieux culturels recevant du public ont été fermés, pour certains, indéfiniment.

 

Une économie en danger

La crise sanitaire menace de nombreux secteurs et celui du spectacle vivant est tout particulièrement impacté. L’exemple des festivals est à ce titre particulièrement éloquent. Et cela ne vaut pas uniquement pour la musique, tous les autres secteurs du monde de la culture sont touchés. De plus, la question des revenus est essentielle dans ce schéma de crise actuelle. Pour beaucoup de producteurs, ouvrir trop tôt serait une catastrophe si un reconfinement finissait par devenir nécessaire. Il y aurait à nouveau les coûts matériels à assumer pour des pièces ou des concerts sans spectateurs… Et la confiance du public serait perdue, rendant très lointaines toutes perspectives de retour à la normale.

 

Les réseaux sociaux au service de la culture

Sans moyen de pouvoir rassembler physiquement, la culture a dû se réinventer et c’est en ligne qu’elle a trouvé un espace d’expression. Par exemple, avec la totalité des représentations annulées, l’Opéra national de Lorraine s’est organisé autour de volontaires pour proposer des appels musicaux. Un simple formulaire en ligne permet de prendre rendez-vous pour soi ou pour un proche. Alors que dans l'isolement, la musique peut sembler plus nécessaire que d'habitude, de nombreux artistes se sont emparés de plateformes de diffusion comme Instagram et YouTube pour se produire « en direct », des performances regroupées sous le hashtag #TogetherAtHome (ensemble à la maison). De nombreux projets ont ainsi vu le jour partout dans le monde. Toujours en France, quelques 3 600 chanteurs amateurs se sont réunis aux côtés de Jane Birkin dans une version confinée de la Javanaise orchestrée par la Maîtrise de Radio France et le Théâtre du Châtelet avec France Musique.

 

Des initiatives plus créatives que jamais

Faute d’opportunités dans des lieux publics, les initiatives culturelles ont proliféré et ont permis de toucher un plus large public. Dans une page dédiée à la découverte, le ministère de la Culture a sélectionné un large choix d’offres culturelles à découvrir depuis chez soi. En un seul clic, il est possible de visiter virtuellement des musées, de visionner de nombreux films et documentaires, ou d’assister à des rediffusions de spectacles majeurs de théâtre ou d’opéra depuis son canapé.
C’est le cas, entre autres, du festival de théâtre d’Aix en Provence ou de l’Opéra de Paris. Pour les plus passionnés, la Fondation Orange recense dans un article toutes les initiatives dont elle est partenaire.