03 mars 2021

Orange Bank Africa : le microcrédit sur mobile, une solution à portée de main pour les entrepreneurs

Accessibles à tous à tout moment depuis un mobile, les services financiers digitaux facilitent l’inclusion financière des populations. Grâce à sa solution digitale de microcrédit et d’épargne lancée en juillet 2020, Orange Bank Africa encourage les entrepreneurs à développer leur activité, tout en dynamisant le tissu économique local. Le point avec Jean-Louis Menann-Kouamé, Directeur général d’Orange Bank Africa.

 

En quoi les services à destination des professionnels d’Orange Bank Africa favorisent-ils l’inclusion bancaire et financière ?

Jean-Louis Menann-Kouamé – Notre dispositif de prêt permet aux clients d’Orange Money d’obtenir instantanément un crédit à partir de 5 000 FCFA.  À travers leurs usages sur mobile, nous évaluons d’abord le profil de risque de ces clients, dont de nombreux petits entrepreneurs, commerçants ou artisans, éloignés du système bancaire traditionnel.
En Côte d’Ivoire, avant le lancement d’Orange Bank Africa, seule 20 % de la population était bancarisée. Notre offre va permettre d’injecter des volumes de crédits de montants relativement significatifs dans l’économie, avec in fine, un effet direct sur la croissance du pays puisque le niveau de développement d’un pays est corrélé à l’accès au crédit.
Bien évidemment, nous comptons mettre l’accent sur l’éducation financière de nos cibles, peu habituées au crédit et à l’épargne bancaire. C’est important pour la pérennité de notre modèle.

 

Comment le microcrédit facilite-t-il le financement de l’activité d’un jeune entrepreneur ?

J.-L. M.-K. – Le client dispose de 30 jours pour rembourser son crédit (la durée évoluera en fonction de la croissance des montants prêtés). Lorsque le remboursement est effectué dans les délais, il est aussitôt éligible à une nouvelle demande, et ce, autant de fois qu’il le souhaite.
Ce modèle lui permet de développer progressivement son activité, en ayant une ressource financière additionnelle par exemple, pour accroître son stock. Je me suis rendu à Yamoussoukro (centre de la Côte d’Ivoire) où j’ai rencontré un jeune distributeur d’unités téléphoniques d’opérateurs mobiles.
Grâce aux prêts d’Orange Bank Africa, il a pu augmenter son volume d’affaires, semaine après semaine, mois après mois. Il a ouvert un deuxième puis un troisième point de vente, créant par la même occasion de nouveaux emplois en peu de temps. 
« Orange Bank Africa a changé ma vie », m’a-t-il confié.

 

Six mois après le lancement d’Orange Bank Africa en Côte d’Ivoire, dans un contexte de crise mondiale, quel premier bilan dressez-vous ? 

J.-L. M.-K. – Comme partout ailleurs, la crise a mis un coup d’arrêt à la croissance. En Côte d’Ivoire, nous venions de boucler une décennie exceptionnelle avec un taux de croissance moyen de 8 %. Au plus fort de la crise, les restaurants, les bars et les hôtels – pour ne citer que ces activités –ont eu de sérieuses difficultés. Cela a conduit à augmenter le nombre de chômeurs, dont certains se sont opportunément tournés vers l’entrepreneuriat pour sortir de l’impasse.
Sur la décennie 2010, on sentait déjà chez les jeunes, et en particulier les femmes, un foisonnement d’idées propice au lancement d’activités. La livraison à domicile de repas ou de colis a par exemple ainsi connu un pic au cours des 12 derniers mois. Orange Bank Africa a participé à ce mouvement. Nous avons pensé avant la pandémie de la Covid-19 un modèle entièrement digital qui révèle aujourd’hui toute sa pertinence. Nous avons aussi relevé un défi technique : notre solution répond en moins de dix secondes à une demande de crédit via le mobile. 
Après 7 mois d’activité, près de 500 000 clients nous font confiance. Tout l’enjeu aujourd’hui est de faire en sorte que la population comprenne l’accessibilité et la simplicité de ce modèle de banque. L’objectif est de faire du modèle Orange Bank Africa un succès à l’instar d’Orange Money.

 

 

Nous avons pensé avant la pandémie de la Covid-19 un modèle entièrement digital qui révèle aujourd’hui toute sa pertinence

Jean-Louis Menann-Kouamé, Directeur général d’Orange Bank Africa