Publié le 11 octobre 2021

Prendre le large malgré un handicap visuel ? C’est possible avec SARA

Déficient visuel, Olivier Ducruix est un passionné de navigation, source d’épanouissement et de liberté. Pour partager cette sensation, il a créé avec Mathieu Simonnet, l’application SARA (Sail And Race Audioguide) qui permet aux personnes malvoyantes ou aveugles de naviguer en – presque – toute autonomie.

 

SARA ou la liberté de naviguer

« Le voilier est le seul véhicule que l’on peut piloter sans voir car les plans d’eau sont suffisamment vastes », explique Olivier Ducruix, déficient visuel. À condition de pouvoir être accompagné d’un voyant, ou mieux d’une application qui fournirait toutes les informations relatives à la glisse du bateau, son cap, sa vitesse.

C’est toute l’ambition de SARA, l’application qu’Olivier Ducruix a co-créé avec Mathieu Simonnet, président de l’association Orion qui a déjà travaillé sur un projet d’outil d’aide à la navigation pour les personnes déficientes visuelles.
Le concept naît en 2009 de leur rencontre sur un plan d’eau. L’idée de SARA est déjà là mais il n’existe pas encore de technologie suffisamment évoluée pour la concrétiser. La première version de l’application attendra 2016, pour la régate. Développée au sein du centre de compétences en accessibilité (CCA) numérique d’Orange et en partenariat avec la Fédération Française de Voile, SARA donne vocalement toutes les informations relatives à la position de départ, au parcours et à l’avancée du bateau. « Les voyants qui participaient à une course les yeux bandés ont avoué avoir découvert des sensations inédites liées à la glisse sur l’eau », se réjouit Olivier Ducruix. L’application est un succès et deux ans plus tard sort la version croisière qui délivre les mêmes fonctionnalités et peut être connectée avec les instruments de bord. Avec cette version croisière, Olivier et Mathieu ont remporté un appel à projets de l’Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels (UNADEV).

Depuis mai 2021, l’application est disponible gratuitement sur l’Apple Store en plusieurs langues : français, anglais, espagnol, italien et bientôt japonais.

En outre, cette application pourrait être utilisée dans le cadre d’autres pratiques sportives (aviron, paddle, kayak). Olivier Ducruix a d’ailleurs reçu plusieurs sollicitations venues du monde entier. Une ouverture vers des perspectives plus larges…

Olivier Ducruix et Mathieu Simonnet en mer

Olivier Ducruix et Mathieu Simonnet

 

L’implication d’Orange sur les questions d’accessibilité numérique

« Depuis le lancement du projet, Orange a été un vrai moteur pour sa concrétisation », explique Olivier Ducruix. Alors salarié du Groupe, il bénéficie d’une part des conseils informatiques et ergonomiques du CCA numérique et de la DSI, et, d’autre part, de moyens techniques pour tester la solution in situ sur les bateaux en navigation. De plus, la Fondation Orange a contribué au financement de SARA. Un projet gagnant-gagnant puisqu’en s’y associant, Orange a profité de la créativité d’Olivier Ducruix et revisité sa conception de l’innovation et de collaboration notamment en matière de numérique inclusif.
Les sites et les applications devraient toutes respecter les règles d’accessibilité telles que définies par les Web Content Accessibility Guidelines (WCAG). Olivier intervient d’ailleurs pour le compte du CCA numérique afin de sensibiliser les ingénieurs et les développeurs à la nécessité de s’adapter aux handicaps et de penser accessibilité. Orange lui a aussi permis d’être détaché à l’UNADEV au service du projet Cécivoile qui veut faire découvrir la voile aux personnes atteintes d’une déficience visuelle.

Selon Olivier Ducruix, le handicap ne doit pas être un prétexte pour innover : le seul échec étant de ne pas essayer. Même si la route est compliquée, le travail en équipe permet d’avancer car la faiblesse de l’un peut être le point fort d’un autre. C’est aussi cela, la diversité.

Mathieu Simonnet et Olivier Ducruix travaillent ensemble sur l'application SARA

Olivier Ducruix et Mathieu Simonnet

 

Le numérique représente une vraie révolution qui change notre quotidien, d’autant plus pour les personnes en situation de handicap, à condition que les sites et applications aient été pensés pour elles aussi.