17 juin 2020

L'investissement des grands groupes dans les start-up poursuit sa progression en 2019. Orange Ventures et Deloitte publient aujourd’hui la quatrième édition de leur étude dédiée aux Corporate Venture Capital (CVCs) en France

Cette étude annuelle de référence offre un panorama sur l’évolution de l’écosystème, les stratégies d’investissement des CVCs au global et en France, leur gouvernance, et les pratiques de collaboration avec les start-up afin de créer de la valeur financière et stratégique pour l’ensemble des acteurs.

« L’Europe est la zone qui connaît la plus forte croissance en termes de CVC en ce moment et les écosystèmes Tech s’y développent rapidement. Outre les objectifs financiers, nous avons tous le souhait de favoriser l’innovation à travers ces investissements, mais, en tant que Groupe, nous ne nous limitons pas à cela. Chez Orange, nous menons plusieurs autres formes de partenariat avec les start-up et il faut comprendre cette démarche comme une brique d’un dispositif cohérent plus global. » Jerome Berger, CEO Orange Ventures

L’activité de Corporate Venture Capital (CVC) continue sa progression au niveau mondial. Créer un fonds d’investissement en propre, qui permet de réaliser des investissements directs dans les start-up fait désormais partie des leviers reconnus par les grands groupes pour contribuer au développement des nouveaux écosystèmes, s’ouvrir aux innovations, accélérer la transformation et anticiper les évolutions de marché.

En 2019, l’Europe devient la zone géographique qui démontre la plus forte croissance de l’activité depuis 2 ans, avec 614 de levées de fonds réalisées avec la participation d’un CVC pour un total de 7,5 milliards d’euros levés. Ce dynamisme est en partie porté par une augmentation régulière du nombre d’acteurs. En France, il y a ainsi près de 50 CVCs actifs aujourd’hui, dont la moitié ont moins de 5 ans d’existence.
Les principaux enseignements de l’étude :
En 2019, les CVC français ont maintenu leur niveau d’activité en nombre d’investissements, et ont accordé une importance croissante à l’accompagnement des sociétés de leur portefeuille

•    En 2019, le niveau d’activité des CVC français s’est stabilisé autour d’une moyenne de 7,2 investissements par an.
•    Le montant de ticket moyen est lui en baisse de 22%, signe notamment d’un recentrage sur le soutien au portefeuille existant (50% des investissements en 2019 étaient des réinvestissements, contre 33% en 2018). Cet indicateur, de même qu’une implication croissante sur des investissements late stage (+14 points pour les series C et au-delà) témoigne d’une maturité croissante des acteurs de Corporate VC français.
•    Début 2020, face à la crise liée au Covid-19, 73 % des CVCs interrogés restent ouverts à de nouvelles opportunités tout en continuant de développer leur dealflow. C’est notamment ce qui a permis un redémarrage rapide des financements mi-avril, après une forte baisse en mars (-65% par rapport à l’année précédente).

Des investissements au profit des Clean Tech, et des phases de croissance les plus avancées

•    Les investissements des CVC se concentrent de plus en plus sur les stades d’investissement avancés (notamment B, C et au-delà), une tendance française à l’image de l’évolution mondiale. Les investissements de CVCs français en série A restent toutefois majoritaires, tandis les investissements en série C+ progressent de 14 points par rapport à 2019.
•    En 2019, le secteur des Fin Tech/Insu Tech reprend sa progression après avoir enregistré́ une baisse significative en 2018. Les secteurs Clean Tech/Energie et  Cybersécurité enregistrent les plus fortes progressions.

L’Open Innovation, toujours au cœur de l’activité des CVCs français

•    A la différence de la plupart des VCs, les CVCs français poursuivent des objectifs stratégiques en complément des objectifs financiers. 47 % d’entre eux investissent afin d’entreprendre des démarches d’Open Innovation et d’identifier de nouvelles technologies
•    Les CVCs dépassent le financement à travers l’accompagnement et l’expérimentation. En effet, 91% des répondants déclarent avoir réalisé́ des PoCs avec les start-up de leur portefeuille. Parmi ces 91%, plus de 5 PoCs ont été́ réalisés en moyenne

Des CVCs français de plus en plus inclusifs dans la composition de leurs équipes

•    En moyenne, presque la moitié des effectifs sont des femmes en 2019 contre seulement 1/3 l’année précédente.
•    De plus, les équipes en charge de l'investissement s'approchent de la parité avec 40% de femmes ce qui contraste nettement avec la moyenne de seulement 4% de femmes à des postes de direction dans le secteur de l'investissement.

Le lien vers le baromètre : baromètreOuvrez ce document avec ReadSpeaker docReader

A propos d’Orange Ventures

Orange Ventures est un fonds d’investissement technologique multi-stage de 350 millions d’euros à visée internationale. Il finance les startups innovantes dans les domaines d’expertise d’Orange (Networks & IT, Entreprise Digitale, Cybersecurité, et Fintech) et au-delà (Consumer platforms, E-gaming, Edtech, Santé etc). Orange Ventures déploie également les initiatives dédiées à la région d’Afrique et Moyen Orient, et les entreprises à l’impact. Soutenu par le groupe Orange, le fonds propose aux startups dans lesquelles il investit un accès aux expertises du Groupe et mise en place de synergies avec ses nombreuses unités commerciales répartis dans le monde entier. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur ventures.orange.com ou suivez-nous sur Twitter @Orange_DV.

HAUTEMULLE Juliette
17/06/2020 09:49 CEST