16 juillet 2021

POESAM 2021 : l’essentiel en 5 chiffres

Référence dans le soutien des startups, le prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et au Moyen-Orient (POESAM) récompense les meilleurs projets technologiques à impact positif de cette zone géographique. Chaque année, il attire un nombre croissant d’entrepreneurs soucieux de contribuer au développement socio-économique de leur pays. Zoom sur la 11ème édition.

 

1679 projets retenus en 2021 contre 1346 en 2020

La crise sanitaire qui frappe durement l’ensemble de la planète depuis plus d’un an et demi n’a pas freiné l’esprit d’innovation du continent africain. Cette année, 1 679 candidatures ont été reçues, une augmentation de 25 % par rapport à l’année dernière qui témoigne de la capacité de rebond du continent. 

392 dépôts de candidature au Cameroun

Avec 23 % des projets déposés, le Cameroun se hisse en tête des pays ayant reçu le plus de candidatures. Suivent la République Démocratique du Congo (13 %), la Côte d’Ivoire (12 %), le Sénégal (11 %) et la Tunisie (7 %).

15 % des initiatives dans l’éducation

Pour cette édition 2021 du POESAM, les entrepreneurs ont à nouveau proposé de nombreux projets à impact. On note toutefois une forte concentration de projets autour de l’éducation (15 % des dossiers) mais également de l’agriculture (12 %) du e-commerce à part égale avec la santé (11 %), ou encore de l’environnement (6 %).

24 % pour la catégorie du Prix Féminin International

L’entrepreneuriat féminin ne cesse de se développer, en particulier en Afrique, qui compte 600 millions créatrices d’entreprises. En 2021, près du quart des startups (24 %) concourt pour la catégorie du Prix Féminin International, soit une augmentation de 1 point par rapport à l’année passée. Lancé en 2020, ce prix attribue une somme de 20 000 euros à un projet porté par une femme ou ayant pour objectif d’améliorer les conditions de vie des femmes et d’encourager leur émancipation. 

1 sélection en 2 étapes

Après la phase de dépôt des candidatures, la compétition s’organise en deux temps. Du 7 juin au 31 août, un concours national est organisé dans 17 pays. Les filiales participantes départagent les projets en lice et chacune d’entre elles en sélectionne trois. Les lauréats nationaux sont directement qualifiés pour la phase internationale qui se tient au cours des mois de septembre et octobre. À terme, un jury international se réunit pour examiner les différents projets et désigner les vainqueurs du POESAM.
 

Orange félicite chaleureusement les entrepreneurs africains pour leur inépuisable créativité au bénéfice de la communauté. Rendez-vous en septembre octobre pour connaître les lauréats nationaux !