Derniers résultats consolidés

Retour à la croissance du chiffre d'affaires malgré les effets de la crise sanitaire

 

 

Stéphane Richard commente les résultats financiers du Q3 2020

 

 

 

Belle performance commerciale et croissance du Wholesale et de la convergence permettent à Orange d'afficher un EBITDAaL en ligne avec la trajectoire annoncée pour 2020.

Retour proposé à un dividende 2020 de 0,70 euro par action, avec versement en décembre d'un acompte de 0,40 euro par action, revu à la hausse de + 0,10 euro.

 

 

Tableau de synthèse résultats Q3 2020

 

  • Retour à la croissance du chiffre d’affaires au 3ème trimestre 2020 malgré la baisse toujours forte du roaming et celle plus limitée des ventes d’équipements, toutes deux liées à la crise sanitaire. La croissance de la France et de l’Afrique & Moyen-Orient excède la baisse des autres segments dont la tendance s'améliore cependant par rapport au 2ème trimestre.
  • Baisse modérée de l’EBITDAaL au 3ème trimestre qui bénéfice des cofinancements du réseau Fibre en France mais reste pénalisé par la baisse du roaming et le coût des mesures sanitaires. Sur les 9 premiers mois, le recul de l’EBITDAaL est limité à -0,6% *.
  • Baisse des eCAPEX du Groupe sur les 9 premiers mois, sous l’effet notamment des co-financements, malgré l’accélération des déploiements dans les réseaux haut débit fixe et mobile.

Commentant la publication des résultats du 3ème trimestre 2020, Stéphane Richard, Président-Directeur Général du groupe Orange a déclaré :

« Depuis le début de l’année, le Groupe Orange a démontré sa résilience sur l’ensemble de ses marchés face à une crise sanitaire et économique exceptionnelle. Nos réseaux ont montré leur robustesse, notre performance commerciale est très positive et nous sommes en ligne avec l’ensemble de nos objectifs financiers pour l’année.

Notre chiffre d’affaires renoue avec la croissance au 3ème trimestre (+0,8%) et l’EBITDAal, bien qu’en légère décroissance (-0,4%), est sur une tendance plus favorable qu’au trimestre précédent, ce qui conforte l’atteinte de notre guidance.

Ces résultats solides sont portés par des cofinancements d’autres opérateurs sur nos réseaux de fibre optique en France qui devraient se poursuivre dans les prochaines années. J’y vois le signe de la transition du marché vers la fibre et le moyen de rentabiliser nos investissements.

Au-delà des cofinancements et des effets directs de la crise, la performance sous-jacente reste solide, grâce à une très belle dynamique commerciale. La demande ne faiblit pas dans un contexte sanitaire où la qualité de la connectivité est plus essentielle que jamais. Avec +360 000 ventes nettes, nous enregistrons ainsi un trimestre record sur la fibre en France, où nous dépassons désormais les 4 millions de clients. La Pologne connaît également un record de ventes sur la fibre tandis que les performances commerciales de l’Espagne sont encourageantes, même si le contexte concurrentiel reste difficile.

Je tiens également à saluer l’excellente dynamique d’OMEA qui retrouve une croissance de chiffre d’affaires supérieure à 5%, notamment grâce à la data mobile et au redémarrage d’Orange Money. Enfin, après un premier semestre difficile pour les services B2B, le redressement d’Orange Business Services (OBS) est bien engagé, en particulier grâce à la dynamique sur les services IT.

Forts de ces bonnes performances, nous accélérons dans la mise en œuvre de notre plan stratégique Engage 2025. Après la Roumanie, nous venons de lancer nos offres 5G en Pologne et en Espagne. En France, nous avons fait l’acquisition du plus large bloc de fréquences 5G, ce qui nous permettra de conserver notre leadership sur les réseaux mobiles.

Nous avançons également dans nos projets qui visent à mieux valoriser nos infrastructures et à développer nos réseaux tout en maîtrisant nos investissements. Nous avons ainsi lancé les chantiers nécessaires à la mise en place d’une TowerCo européenne regroupant nos tours mobiles en France et Espagne. De même, nos projets de FiberCos en zone rurale en France ainsi qu’en Pologne avancent bien.

Ces performances solides nous permettent d’ores et déjà d’afficher notre confiance dans l’avenir et de proposer au Conseil d’administration, qui l’a accepté, le retour à un dividende de 70 centimes au titre de 2020 avec un acompte majoré de 40 centimes dès cette année.
Je tiens à remercier chaleureusement l’ensemble des équipes d’Orange qui ont été pleinement mobilisées tout au long de la crise, au service de nos clients. »

 

*  Sauf mention contraire, toutes les variations figurant dans le présent communiqué sont en données à base comparable.

 

 

Perspectives 2020

Pour l’exercice 2020, Orange confirme qu’il ne prévoit pas de déviation significative par rapport à ses objectifs financiers :

  • le Groupe anticipe un léger recul de l’EBITDAaL en 2020 autour de -1% en incluant tous les effets liés à l’épidémie de Covid-19.
  • Etant donné les retards dans les investissements constatés à date, le niveau des eCAPEX sera en recul, compensant le recul de l’EBITDAaL.
  • Ainsi, l’EBITDAaL moins eCapex du Groupe sera stable en 2020.
  • L’engagement du Groupe de dépasser 2,3 milliards d’euros de cash-flow organique des activités télécoms est inchangé.
  • L'objectif d'un ratio dette nette / EBITDAaL des activités télécoms est maintenu autour de 2x à moyen terme.

Dividende                                  

Au vu des résultats du 3ème trimestre et de la confiance dans l’atteinte de notre objectif de cash-flow organique pour l'année 2020, le conseil d’administration soutient le retour du dividende à 0,70 euro par action au titre de l’année 2020, avec une proposition définitive à l'Assemblée Générale du 18 mai 2021 qui sera faite au regard des résultats définitifs de l'année. Par ailleurs, Orange versera le 9 décembre 2020 un acompte sur dividende de 0,40 euro par action en numéraire, soit une hausse de +0,10 euro par rapport au montant annoncé en juillet.

 

 

Action et consensus

En savoir plus

Dette et notation

En savoir plus

Médiathèque Investisseurs

 

Retrouvez toute l'information financière disponible et l’historique de nos documents à destination des investisseurs et analystes.

  Accéder à la médiathèque