Y'Africa Saison 2 en Tunisie

Notre magazine audiovisuel TV « Y’Africa » fait rayonner la culture africaine sous toutes ses formes. La Tunisie nous présente ses artistes.

 

 

 

 

Hela Lamine

Hela Lamine, née à Tunis en 1984, est une artiste plasticienne, conceptuelle et multimédia. Ses œuvres prennent formes à travers différents médiums : dessin, collage, peinture, gravure, installation, scanographie et fresque. Dans une démarche éclectique, elle a développé un processus fictionnel et narratif qui utilise le dessin figuratif et le collage dans des compositions où s’expriment sa perception personnelle de la réalité. Avec l'utilisation de la nourriture dans ses installations, le dessin et la scanographie, elle interroge notre rapport aux rituels et aux coutumes culinaires.

Hela Lamine

 

 

Nuri

Nuri

Nuri est le nom de scène de Mohamed Amine Ennouri, musicien électronique et percussionniste tunisien navigant entre Copenhague et son pays natal. En 2017, la sortie de DRUP, son premier album au son afro-futuriste teinté de percussions live, l’a propulsé avec succès sur la scène internationale. Dans ses sets, Nuri, cultivant le mystère, apparaît immanquablement masqué, et tel un chaman guérisseur, nous entraine dans son rituel rythmique, un voyage élaboré où s’entrelacent les racines culturelles de son pays d’origine.

 

 

Rock Raven

Mohamed Yahia aka Rock Raven, 34 ans, est un jeune photographe dont le travail atypique en Tunisie tourne autour d’un univers trash et rock comme le reflète son pseudonyme. Il est aussi directeur artistique, a fait des études d’ingénierie informatique et n’hésite pas à recourir à l’expérimentation, notamment dans ses séries abstraites de photos de liquides en suspension. Autodidacte, il a commencé comme artiste peintre, bifurquant peu à peu vers la calligraphie et l’abstraction avant de découvrir la photographie et de s’y adonner passionnément.

Rock Raven

 

 

Hela Lamine

Mohamed-Amine Kalaï

Né à Kairouan, Mohamed Amine Kalaï est un joueur tunisien de qanun (cithare orientale). Passionné de musique arabo-andalouse, il a dédié sa jeune carrière au renouveau du genre en l’ouvrant sur le monde et en y apportant une touche de modernité : il a développé une nouvelle méthode de jeu facilitant l’adaptation d’oeuvres occidentales et est cofondateur de Harkan, un duo combinant harpe européenne et quanun, unique dans la sous-région. Son premier album Mukkadima est une anthologie de pièces anonymes du répertoire andalou complétées par des oeuvres de sa composition.